Résultats 2015 S1 : Bénéfice en hausse pour Generali

CARTE INTERACTIVE – L’assureur italien Generali a enregistré au premier semestre un bénéfice net de 1,307 milliard d’euros (+21,6%) et table sur une “nette” augmentation sur l’ensemble de 2015, selon un communiqué jeudi.

Le bénéfice opérationnel du semestre est en hausse de 11,3% à 2,8 milliards d’euros, soit “au plus haut depuis huit ans”, souligne le groupe. Les primes brutes ont de leur côté augmenté de 7,3% à 38,2 milliards d’euros grâce notamment à une forte croissance dans l’assurance vie.

“Ces résultats excellents démontrent comment Generali s’est transformé en un groupe mondial très rentable et solide en dépit d’une conjoncture très difficile”, se félicite le directeur général du groupe Mario Greco, cité dans le communiqué.

“Nous prévoyons de nettement augmenter notre bénéfice net à la fin de l’année par rapport à 2014 en préservant la forte croissance de rentabilité obtenue au premier semestre de cette année”, a-t-il ajouté.

Par pays, les fortunes sont diverses aussi bien en vie qu’en non-vie. Sur son marché d’origine, l’Italie, l’assureur voit le chiffre d’affaires non-vie se contracter (-3,5%), mais il est largement compensé par un bond en vie (+15%).

Les tendances sont identiques en France avec une quasi stabilité en non-vie (-0,1%) et une forte hausse des activités vie (+6,5%), notamment portées par les unités de compte (+48,9%) à 510M d’euros.

Pour l’assureur italien, le pays le plus dynamique reste l’Allemagne. Tous les indicateurs y sont au vert sur les deux branches. Le segment épargne/retraite est le seul à afficher une baisse (-1,9%).

Sur la carte ci-dessous, vous pouvez retrouver les résultats des deux branches, vie et non-vie des 6 principaux marchés de Generali et leur évolution par rapport au premier semestre 2014. En vert, s’affichent les pays dont la branche non-vie a vu son chiffre d’affaires croître. En rouge, ceux qui ont connu la tendance inverse. Pour découvrir les chiffres, il vous suffit de cliquer sur le territoire de votre choix.

Avec AFP