Résultats 2015 : Le groupe Axa signe une année record

VIDEOS – Le groupe Axa boucle son plan stratégique sur une année 2015 record et donc dans les objectifs qu’il s’était fixé en 2011 dans le cadre d’Ambition Axa.

La plan stratégique de quatre ans entamé en 2011 et baptisé Ambition Axa s’est achevé sur un exercice 2015 record pour le groupe Axa. L’assureur français frôle la barre des 100Mds d’euros de chiffre d’affaires en hausse de 7% en publié et de 1% en comparable. Le dommage et les assurances de personnes participent à part égale à cette hausse de l’activité avec respectivement +6% et +7%.

Le résultat opérationnel atteint lui 5,6Mds d’euros, un record pour un résultat net de 5,6Mds d’euros, en hausse de 12% en publié et 3% en comparable. « C’est un bilan extrêmement solide », a affirmé à plusieurs reprises Henri de Castries, PDG du groupe lors de la présentation des résultats.

L’assureur a rempli les objectifs qu’il s’était fixé en 2015 et a même dépassé certains d’entre eux. C’est notamment le cas des économies revues plusieurs fois à la hausse pour atteindre 1,9Md d’euros à la fin 2015.

Suivant la tendance du marché, imposée par des contraintes de taux bas, le groupe Axa a réorienté son activité en assurance vie sur les unités de compte. Ces dernières représentaient 38% des affaires nouvelles contre 31% en 2010 quand celles sur le fond général passaient de 25% en 2010 à 13% en 2015. Le résultat est une collecte nette positive de 6Mds d’euros sur les UC et une décollecte d’environ 3Mds d’euros en fonds euros l’année dernière.

En dommages, Axa est aller chercher de la croissance sur les marchés émergents (+3%) et sur l’assurance directe (+7%). Les marchés matures, plus concurrentiel sont restés stables (+0%). C’est notamment le cas sur le marché français sur lequel Axa a été touché par « la loi Hamon et l’agressivité tarifaire des bancassureurs. Mais aussi une politique de sélection en assurance construction après six années de croissance », a détaillé Nicolas Moreau pour expliquer le tassement de l’activité dommages dans l’Hexagone.

Le ratio combiné, au niveau du groupe s’est par ailleurs amélioré à 96,2% contre 96,9%, légèrement en deçà des objectifs de 96% fixés dans le cadre d’Ambition Axa. « Nous perdons 0,6 point de ratio combiné en raison du durcissement de la législation en Turquie sur la responsabilité civile », a explique Denis Duverne, directeur général délégué du groupe.

Un nouveau plan stratégique doit être dévoilé à la fin du premier semestre. Sans dévoiler les objectifs chiffrés, Henri de Castries a livré un axe qui devrait s’inscrire dans la lignée du plan précédent : poursuivre la transformation du groupe et continuer d’investir dans l’innovation et les nouvelles technologies.