Résultats 2015 : Bénéfice net en hausse pour Generali

L’assureur italien Generali, qui vient de se doter d’une nouvelle équipe dirigeante, a annoncé vendredi avoir enregistré en 2015 une hausse de 21,6% de son bénéfice net à 2,03 milliards d’euros, un résultat toutefois inférieur aux attentes.

Le résultat opérationnel (Ebit) a de son côté progressé de 6,1% à 4,785 milliards d’euros. Mais les analystes escomptaient de meilleurs résultats: selon le consensus Factset Estimates, ils tablaient sur un bénéfice net de 2,245 milliards et un Ebit de 4,917 milliards. Les primes brutes ont augmenté de 4,6%, à 74 milliards d’euros, grâce notamment à une forte croissance dans l’assurance vie.

Le groupe va distribuer un dividende de 0,72 euro par action, en hausse de 20% par rapport à 2014 (0,60 euro par action). Generali a annoncé jeudi soir la nomination à sa tête du français Philippe Donnet, actuel directeur de ses activités en Italie, en remplacement de Mario Greco, parti chez Zurich Insurance. M. Donnet, qui a le titre d’administrateur délégué, sera assisté d’un directeur général, Alberto Minali, 50 ans, actuel directeur financier de l’assureur italien. Les deux hommes conserveront leurs fonctions actuelles.

« Les résultats positifs de 2015 montrent la qualité du plan de redressement mené par le groupe ces dernières années et de la nouvelle stratégie lancée l’an passée », s’est félicité le président du groupe, Gabriele Galateri di Genola, cité dans le communiqué. « C’est un excellent début pour la nouvelle phase débutant avec la nomination de Philippe Donnet » comme administrateur délégué, a-t-il ajouté. Lui comme Alberto Minali « sont des dirigeants dotés d’une vaste expérience internationale, d’une compréhension profonde du monde de l’assurance et qui sont très appréciés par les marchés; ils montrent la capacité du groupe Generali à valoriser ses propres talents », a conclu M. Galateri.

Generali a connu une période de turbulences à la Bourse de Milan un peu avant puis après la démission de Mario Greco, qui a annoncé fin janvier sa décision et a été nommé le même jour à la tête du groupe suisse Zurich Insurance. L’amélioration des résultats de Generali en 2015 est considérée par beaucoup comme le fruit de la politique de M. Greco, nommé en 2012 et qui a fait prendre un virage stratégique au groupe avec un recentrage sur son coeur de métier.

Cette politique s’est traduite par des cessions d’actifs (comme des parts minoritaires dans deux sociétés mexicaines ou encore la banque suisse BSI), mais aussi par une politique de réduction des coûts. Generali, qui emploie 78.000 personnes, compte 72 millions de clients dans plus de 60 pays.