Résultats 2014 : chiffre d’affaires et résultat opérationnel en baisse pour April

Le second semestre 2014 a mis à mal les résultats d’April. Le courtier prévoit un chiffre d’affaires pro-forma et un résultat opérationnel en recul pour l’exercice qui vient de se clore.

Des investissements plus importants que prévu viennent plomber l’exercice 2014 d’April. Le courtier annonce en effet que son résultat opérationnel devrait reculer de 18 à 21% par rapport à 2013 en raison “d’éléments non courants”. En cause, les restructurations à la Réunion pour un coût de 5M d’euros. La fermeture de ses activités en Argentine et l’arrêt de ses opérations en Biélorussie impactent les résultats à hauteur de 2M d’euros.

Le courtier pointe également les nouvelles réglementations, notamment l’ANI. La généralisation de la complémentaire santé aurait induit des restrictions sur la production d’affaires nouvelles “santé individuelle”. Ces effets conjugués à “des performances commerciales dégradées en Amérique du Sud” entraîneraient une baisse de 1 à 2% du chiffre d’affaires pro-forma de 1 à 2%.

Enfin, en raison du poids d’investissements – optimisation des systèmes d’information, ouverture aux grands comptes, digitalisation des produits et services et priorisation de l’innovation – qui “se poursuivront sur l’année 2015”, précise un communiqué, le résultat opérationnel courant est attendu en baisse de 12 à 15% en 2014. “Nous ne nous satisfaisons pas de ce niveau de performance qui ne reflète pas le potentiel réel d’April”, a déclaré Bruno Rousset, PDG d’April.

Emmanuel Morandini, fraîchement nommé directeur général délégué et dont la mission est de développer le groupe et d’améliorer sa performance, va devoir vite se mettre à la tâche pour redresser la barre.