Résultats 2014 : Bénéfice net en baisse pour Zurich Insurance

Le groupe Zurich Insurance, numéro un de l’assurance en Suisse, a réalisé en 2014 un bénéfice net de 3,9 milliards de dollars, en recul de 3% par rapport à 2013, un résultat publié jeudi sanctionné en Bourse.

Parallèlement, le chiffre d’affaires de l’assureur a augmenté de 6% à 74,43 milliards de dollars, ce qui aboutit à une baisse de rentabilité du numéro 1 de l’assurance en Suisse. Le résultat opérationnel est également en recul, de 1% à 4,64 milliards de dollars, soit une baisse de 1%.

La Bourse suisse a aussitôt sanctionné ces résultats. L’action Zurich Insurance a plongé dès l’ouverture de la séance de plus de 4,7%. A 10H00 GMT, elle était encore en repli de 3,36% à 302,40 francs suisses (286,72 euros), dans un marché positif, avec un indice SMI en hausse de 0,04%.

Sur le seul 4e trimestre 2014, le bénéfice net de Zurich a baissé de 20% à 858 millions de dollars, alors que le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 13% à 19,7 milliards de dollars. Le conseil d’administration de l’assureur zurichois propose au titre de l’exercice écoulé le versement d’un dividende inchangé de 17 francs suisses par action.

“Nous avons bien avancé dans la mise en oeuvre de notre stratégie fixée en décembre 2013, mais nous ne pouvons pas être satisfaits avec les résultats financiers de l’exercice 2014”, a déclaré le PDG du groupe, Martin Senn. Le rendement sur capital propre basé sur le bénéfice opérationnel s’est dégradé à 11,1%, contre 11,6% un an auparavant. “Notre objectif d’avoir un rendement compris entre 12% et 14% n’est clairement pas atteint”, a déclaré M. Senn lors d’une conférence de presse téléphonique.

Le ratio combiné, soit le rapport entre les coûts des sinistres et les frais de gestion d’une part et les primes encaissées d’autre part, s’est lui amélioré de 0,7 point à 97,3%. En 2013, il affichait 98,0%. Dans le détail, l’assurance dommages (General Insurance) a réalisé l’an dernier un résultat opérationnel de 2,89 milliards de dollars, en hausse de 1%. Les primes brutes de l’unité sont restées stables à 36,33 milliards de dollars.

Le segment de l’assurance vie (Global Life) a enregistré un bénéfice d’exploitation du même niveau que celui de 2013 à 1,27 milliard de dollars, alors que les primes brutes ont bondi de 18% à 31,88 milliards. Enfin, la filiale américaine Farmers a vu son chiffre d’affaires se contracter de 15% à 3,43 milliards pour un bénéfice opérationnel en hausse de 4% à 1,57 milliard.

Zurich veut aussi continuer de verser un dividende “attractif” à ses actionnaires. Il entend également investir et n’exclut pas de lancer un programme de rachat d’actions. Concernant l’année 2015, M. Senn a ajouté que la compagnie allait poursuivre les trois axes principaux de sa stratégie, soit “des investissements dans des marchés cibles, faire de la création de valeur dans d’autres secteurs d’activités et augmenter le bénéfice opérationnel”.