Résultats 2012 : Triplement du résultat net pour la Maif, à 157M d’euros

La Maif profite de résultats financiers favorables notamment pour réaliser une forte hausse de son résultat net en 2012, à 157M d’euros.

Comme beaucoup d’organismes du secteur, la Maif, assureur mutualiste multiligne, a vu son chiffre d’affaire baisser mais son résultat net s’améliorer. Le second semestre 2012 a en effet permis à la mutuelle niortaise de réaliser de meilleurs résultats financiers, à hauteur de 257M d’euros. En ce qui concerne le chiffre d’affaires, la Maif a connu une légère décroissance, de 57M sur l’année, portant le chiffre d’affaires à 3,042M d’euros. En non vie, ce chiffre est en hausse de 80M d’euros alors qu’il baisse de 136M d’euros en assurance-vie.

Sur l’assurance-vie particulièrement, l’assureur mutualiste est resté en collecte positive tout au long de l’année qui s’est soldée par une collecte nette globale de 92,5M d’euros, contre 150,2M d’euros en 2011. Le collecte brute est en repli à 489,2M d’euros.

Bonne performance en prévoyance

Si les assurances des dommages ont réalisé un bon chiffre d’affaires, c’est en partie grâce à une meilleure rentabilité technique. Sur le front des sinistres, “l’année s’est bien passée“, selon Pascal Demurger, directeur de la Maif, “avec un petit tassement des fréquences et une baisse du coût moyen grâce à un effort sur la réparation auto”. Effort qui sera sûrement plus important dès janvier 2014, avec la mise en place du réseau commun aux trois mutuelles de Sferen, avec la Macif et la Matmut.
Le ratio combiné ressort tout de même à 100,7% au global, du fait de la sinistralité en habitation. “Nous avons constaté une hausse des vols et des dégâts des eaux”, ajoute Pascal Demurger. Ce qui rend les résultats de la PRH “beaucoup plus tendus” de l’aveu même du directeur.

En assurances de personnes, la Maif a réalisé une bonne année 2012. “Nous avons réalisé un focus en prévoyance qui nous permet d’enregistrer une hausse de 11,5% du nombre de contrats”, se félicite Pascal Demurger, preuve pour lui que le “réseau sait se mobiliser” d’autant que le “thème de la prévoyance est un relais de croissance significatif“. Le contrat GAV ainsi que le contrat de protection corporelle se sont également bien vendus, permettant à la branche assurances de personnes (hors-vie) d’augmenter le nombre de contrats de 2,4%, pour atteindre un peu plus de 3 millions.

Grâce à ces résultats, la Maif dote ses fonds propres. La marge de solvabilité sur les fonds propres durs atteint 233% tandis que la marge ajustée, avec l’effet des plus-values latentes passe à 362%.