Résultats 2012 : Humanis accuse une perte de 103M d’euros en assurances de personnes

Fort de la fusion des institutions de prévoyance en 2012, Humanis renforce ses positions en santé collective, retraites et prévoyance mais reste dans le rouge en assurances de personnes.

Le nouveau groupe Humanis a présenté un bilan mitigé en 2012, en “consolidant ses positions de leader, en particulier sur la retraite complémentaire et la santé complémentaire collective”, souligne un communiqué mais avec un résultat net combiné négatif de 103M d’euros, à cause de l’assurance de personnes.

Le groupe a enregistré une croissance de 2,2% des cotisations sur la retraite complémentaire.  En santé, le chiffre d’affaires progresse de 6,6% et de 5,9 % sur la prévoyance, pour atteindre 2,8 Mds d’euros (IP et mutuelles).

La fusion des institutions de prévoyance Aprionis, Novalis Prévoyance, et Vauban Humanis Prévoyance a été entérinée au sein du nouveau groupe Humanis Prévoyance, le  1er janvier 2012.

En épargne, le groupe de protection sociale a récolté 135M d’euros supplémentaires (+35%) pour un fonds total de 13Mds d’euros.

Redressement des comptes nécessaires en assurances de personnes

En assurances de personnes, Humanis travaille en revanche à “une remise à niveau“, en matière de pilotage technique, financier et de contrôle des risques. Le résultat net combiné est dans le rouge à – 103M d’euros mais la marge de solvabilité atteint encore 307%. Le groupe doit se préparer à Solvabilité II et à l’entrée en fiscalité des Institutions de Prévoyance précise-t-il dans le communiqué.

Les grands enjeux 2013 de l’assurance de personnes sont d’abord la poursuite du redressement des comptes puis l’anticipation des enjeux du passage à l’assurance collective complémentaire obligatoire en matière de santé, de maternité et d’accident du travail”», explique Humanis, en prévision des répercussions de l’ANI.