Résultats 2011 : Résultat net de 19M d’euros pour la MGEN, 2012 en déficit

La MGEN affiche pour l’année 2011 un chiffre d’affaires de 2,015Mds d’euros, en hausse de 2,5%, et un résultat net de 19 millions d’euros, en baisse par rapport à 2010 (plus de 70M d’euros cette année là).

Le résultat qui correspond à peu près aux attentes  (la MGEN tablait sur 24 M d’euros), touché par le contexte de crise financière et de hausse de la taxe sur les contrats responsables et solidaires. La Mgen a décidé de ne pas la répercuter en 2011, ce qui lui a coûté 10,6M d’euros. Malgré tout, la mutuelle garde un très bon ratio de solvabilité de 490% (en baisse de 19 points par rapport à 2010). Ses fonds propres s’établissent à 1,803Md d’euros, et ses provisions à 1,057Md d’euros.

Du côté des prestations, celles concernant la branche sécurité sociale s’élèvent à 3,11Mds d’euros en 2011, contre 1,14Md pour la partie complémentaire.  MGEN Filia, qui n’est pas loin des 130 000 adhérents,  a elle versé 29,4M d’euros de prestations, en hausse de 11,98%.  Au total, la MGEN compte plus de 3,5M d’adhérents, un chiffre en hausse de 1,22%.

La MGEN poursuit une gestion d’actifs basée une grande part d’obligations et d’immobilier. Au total, ses placements s’élèvent à 3,258Mds d’euros en valeur de marché, pour 447M d’euros de plus-values latentes. « La mutuelle a connu mieux », a reconnu Fabrice Henry, trésorier de la MGEN.

Exercice attendu en déficit pour 2012

Pour 2012, le groupe prévoit un budget en déficit de 36M d’euros. « Rien que les taxes vont nous coûter 200M d’euros selon nos prévisions, a affirmé Fabrice Henry, contre 28M en 2008 ».

Concernant les 6 mutuelles qui constituent Istya, « nous serons prêts pour Solvabilité II », a affirmé le président Thierry Beaudet. Le groupe a accueilli MCDef récemment et compte accueillir Mgefi début 2013. « Nous sommes en contact avec d’autres mutuelles, mais je ne vous dirai pas avec qui », a plaisanté le président.