Résultats 2011 : Chiffre d’affaires en baisse pour CNP Assurances au 1e semestre

CNP Assurances a annoncé un chiffre d’affaires en baisse de 13,7% au premier semestre 2011, avec un résultat net stable. L’assureur a également confirmé sa participation au nouveau plan de soutien de la Grèce dont le coût est absorbé par la PPE.

CNP Assurances fait les frais du désamour actuel des Français pour l’assurance-vie. L’assureur enregistre au premier semestre 2011 un chiffre d’affaires en baisse de 13,7% à 15,3Mds d’euros, par rapport à la même période de l’année précédente. Son résultat net est stable, à 543M d’euros.

Le ralentissement du marché vie et capitalisation en France (-11%) mais aussi en Italie (-26%) a pesé sur les résultats du groupe, malgré la bonne forme de l’Espagne ou du Brésil. « Notre politique est de donner la priorité aux marges sur le chiffre d’affaires », déclare Gilles Benoist, directeur général de CNP Assurances. « Cela veut dire donner la priorité aux produits créateurs de marge et à nos activités à l’international. Quels que soient les pays d’implantation et la nature du métier, la marge opérationnelle a augmenté notamment grâce à l’accroissement des activités dites de risques comme l’assurance emprunteur », précise ce dernier.

Et Gilles Benoist d’ajouter que « la diversification à l’international est un élément clé pour résister au contexte difficile actuel. Imaginez ce que serait CNP aujourd’hui si nous n’étions que sur le marche français ? ».

L’incertitude des épargnants modestes

Ce repli de la collecte en assurance-vie en France se fait au profit des traditionnels comptes d’épargne. « Bien sur que les incertitudes fiscales actuelles ont joué, mais il faut regarder qui continue de verser de l’argent ou non », explique M. Benoist. « Il y a une segmentation de la clientèle : d’un côté les épargnants modestes ont peur de s’engager sur la durée, le livret A est donc le placement d’attente qui évite toutes les questions de liquidité. De l’autre côté, les segments moyens et supérieurs (épargnants aisés) fonctionnent bien, le haut de gamme n’enregistre pas de décollecte », poursuit-il.

A propos de la remontée attendue de la collecte en assurance-vie dans le pays, le directeur général de CNP estime que « les prévisions de la FFSA sont optimistes. Le taux de rémunération du livret A va augmenter et l’atmosphère économique ne va pas être bonne », enchaîne ce dernier.

Au secours de la Grèce

CNP Assurances confirme qu’elle contribuera au sauvetage de la Grèce, mais n’a pas été affectée par ce nouveau plan de soutien. La dépréciation de la dette souveraine grecque est absorbée par une reprise de 353M d’euros sur la PPE (Provision Pour Excédent), une réserve renflouée au fil des exercices et dont le stock après cette opération s’élève à 2,7Mds d’euros à la fin juin 2011. Cependant, Gilles Benoist explique que CNP Assurances n’a pas encore fait son choix en ce qui concerne l’option à suivre dans ce plan de sauvetage, comme il l’explique au micro de News Assurance Pro dans la vidéo ci-dessous.

Comments are closed.