Résultats 2011 : Chartis plonge dans le rouge au premier trimestre suite au séisme et au tsunami au Japon

L’assureur américain AIG a annoncé vendredi soir que sa filiale assurance dommages Chartis tablait sur une perte nette liée aux catastrophes de 900 millions de dollars pour le premier trimestre, dont l’essentiel est dû aux suites du séisme et du tsunami au Japon.

La perte directement imputable au Japon est évaluée à 700 millions de dollars avant impôts, sans compter les pertes liées au pool de réassurance
Japan Earthquake Reinsurance Pool (JERP), auquel participe Chartis.
Chartis doit en outre essuyer des pertes liées au tremblement de terre en Nouvelle-Zélande, aux tempêtes de neige aux Etats-Unis, aux inondations et au cyclone Yasi en Australie, et aux inondations au Brésil, toutes ces catastrophes étant intervenues depuis le début de l’année.

“La catastrophe au Japon a touché des gens, leurs domiciles, des insfrastructures et des entreprises à la fois au Japon et hors du Japon, et notre secteur travaille dur pour quantifier l’impact complexe des dévastations, un processus qui mettra du temps”, a souligné le directeur général d’AIG Robert Benmosche, cité dans un communiqué. Il a prévenu que les estimations de pertes étaient appelées à changer.

L’action AIG gagnait 0,92% à 35,27 dollars dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York.

AFP, NEW YORK, 18 mars 2011