Résultats 2010 : Covéa affiche un chiffre d’affaires et un résultat net en hausse

La Sgam Covéa a réalisé une année 2010 réussie, grâce à de bons résultats en assurance-vie et en assurance de dommages de la part de chacune des trois mutuelles (Maaf, GMF, MMA).
L’année 2010 et particulièrement l’année 2011 marquent également une nouvelle dimension de la Sgam avec les acquisitions en Italie, en Angleterre et la future arrivée de l’Apgis.

En un an, Covéa a vu son bénéfice net doubler pour s’établir à 522M d’euros contre 245M en 2009. L’assurance-vie, dont le chiffre d’affaires progresse de plus de 10% (de 4Mds à 4,48Mds d’euros) sur la période a été le principal moteur de cette croissance, même si en assurance de dommages, la croissance du chiffre d’affaires s’est poursuivie sous l’impulsion notamment de MMA.

Au bilan de l’année 2010, Covéa affiche une répartition de ses branches d’activités équitable. L’assurance-vie représente 32% du chiffre d’affaires global, l’automobile 23%. Avec la santé et la prévoyance, la part des assurances de personne passe à 41%. La branche réservée aux professionnels et entreprises pèse pour 17%. Enfin, l’activité à l’international compte pour 3% « mais pourrait atteindre 10% dès l’année prochaine » a annoncé Thierry Derez, le PDG de Covéa.

Le groupe, qui conforte sa place de leader français de l’assurance de biens en nombre de clients avec 10,6 millions d’assurés en portefeuille, peut en effet s’appuyer sur l’acquisition de Provident Insurance qui vient « compléter notre présence en Grande Bretagne avec une activité plus charpentée. Provident a un service de gestion de sinistres performant, ce qui a été une dimension importante dans notre choix » a expliqué Thierry Derez. Provient Insurance pourra ainsi éviter à MMA Insurance de déléguer sa gestion de sinistre. L’assureur français s’attend à ce que cette nouvelle filiale anglaise « soit légèrement bénéficiaire » en 2011.

En Italie, où Covéa à finaliser les acquisitions de BPM Vita et BPM Assicurazioni, Thierry Derez a révélé vouloir « conforté l’activité vie et relancer, en étant techniquement attentif en dommages ». Le PDG a présenté la collecte en vie à 950M d’euros alors qu’en dommages, l’activité est symbolique avec 40M d’euros de primes encaissées.

Sur le marché français enfin, Covéa devrait finaliser l’arrivée dans le périmètre de la Sgam de l’Apgis. « Il ne manquent que les accords des assemblées générales avant de présenter le projet à l’Autorité de contrôle prudentiel » a annoncé Pascal Guéniot, directeur général délégué Banque, Participation et Stratégie du groupe.

Reste que pour Thierry Derez, l’avenir est suspendu aux décisions liées à la mise en place de Solvabilité II. D’autant qu’à « l’heure où les assureurs doivent constituer des fonds propres, une nouvelle taxe est venue les amputés » ne s’est pas privé de rappeler le PDG de Covéa, faisant référence à la taxe sur la réserve de capitalisation qui aura coûté 180M d’euros à la Sgam.