Résultats 2010 : AXA Winterthur affiche une performance 2010 solide

L’exercice 2010 s’est soldé par un résultat très satisfaisant pour AXA Winterthur. Le volume d’affaires, en hausse de 3,5% par rapport à l’année précédente, s’établit à 10,587 milliards de francs. Le secteur Vie collective a connu une évolution particulièrement positive: les primes brutes ont augmenté de 5,1% et les nouvelles affaires de 5,4%. Le bénéfice opérationnel et le bénéfice net ont sensiblement progressé par rapport à 2009.

Avec un bénéfice opérationnel (Underlying Earnings) de 798 millions de francs en 2010, AXA Winterthur a jeté les bases d’une forte croissance bénéficiaire. Le bénéfice de l’entreprise (Adjusted Earnings) s’est accru de 25,9% pour s’établir à 902 millions de francs, grâce à la hausse des plus-values et à la baisse des amortissements. Le bénéfice net (Net Income) s’inscrit quant à lui à 1,019 milliard de francs, contre 624 millions en 2009, soit une augmentation de 63%. Ce niveau exceptionnellement élevé s’explique notamment par des effets uniques de nature fiscale inhérents aux transactions liées à des prises de participation ainsi qu’à des plus-values de réévaluation d’instruments de couverture des taux. Le volume d’affaires d’AXA Winterthur a progressé de 3,5% et s’élève à 10,587 milliards de francs.

«AXA Winterthur a fourni un excellent travail sur le plan opérationnel et a obtenu de bons résultats grâce à sa stratégie de placement, en dépit de la persistance d’une forte volatilité des marchés des capitaux», déclare Matthias Henny, directeur financier. «Durant l’exercice 2010, nous avons encore consolidé notre base de capital, qui se situait déjà à un bon niveau», poursuit-il. La solidité financière de l’assureur est confirmée par des agences de notation indépendantes: Standard & Poor’s attribue à AXA Winterthur la note «AA- outlook stable» (prévision stable), attestant ainsi sa «très grande solidité financière». AXA Assurances et AXA Vie satisfont en outre aux exigences du Test suisse de solvabilité (SST) conformément au modèle interne provisoirement approuvé par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).

Croissance dans l’assurance-vie

Les affaires Vie ont connu une progression de 5,3% en 2010, générant un volume d’affaires de 7,338 milliards de francs. Dans le secteur Vie collective, les primes brutes encaissées par AXA Winterthur affichent une hausse de 5,1% par rapport à l’année précédente, pour s’établir à 6,006 milliards de francs. Quant aux nouvelles affaires (APE), elles ont progressé de 5,4%. «Après avoir assisté à une quasi-paralysie du marché de la prévoyance professionnelle pendant la crise économique et financière, on observe une nette augmentation du nombre de transactions», se réjouit le CEO, Philippe Egger. «Un grand nombre d’institutions de prévoyance ont amélioré leur taux de couverture et sont donc de nouveau en mesure d’opter pour notre modèle d’assurance complète, afin de se prémunir contre les conséquences d’une nouvelle crise éventuelle.» Ces chiffres traduisent aussi la croissance globale de l’emploi en Suisse ainsi que le nombre record de créations d’entreprises. Philippe Egger souligne l’importance des assureurs-vie dans l’économie nationale: «L’assurance complète permet à de jeunes entrepreneurs de souscrire rapidement et sans complications administratives une solution de prévoyance professionnelle qui garantisse à 100% les prestations de leurs collaborateurs. Ils peuvent ainsi se consacrer entièrement à leur projet commercial et à la création de leur entreprise.»
Dans le secteur Vie individuelle, le volume d’affaires d’AXA Winterthur, qui s’établit à 1,332 milliard de francs, s’est accru de 6,2% en comparaison annuelle. Lancé au printemps dernier, le produit «Protect Invest», alliant la sécurité d’une assurance-vie et les opportunités de gain d’un placement en actions, a contribué de manière significative à ce résultat. «Avec Protect Invest, nous avons manifestement réussi à répondre aux besoins des clients», indique Philippe Egger, satisfait.

Concentration sur la rentabilité dans l’assurance de dommages

Dans le domaine de l’assurance de dommages, le volume de primes a accusé un léger recul par rapport à 2009. AXA Winterthur a encaissé des primes brutes d’un montant total de 3,25 milliards de francs dans le segment des particuliers et dans celui des entreprises, ce qui représente une baisse de 0,4% par rapport à l’année précédente. L’assureur assume ce faible repli en toute connaissance de cause: «La croissance à tout prix n’est pas l’option d’AXA Winterthur. Nous avons décidé de mettre l’accent sur la rentabilité de nos activités, ce qui implique une politique de souscription prudente, notamment dans les affaires d’entreprises», explique Philippe Egger. Dans le segment des particuliers (assurances de véhicules automobiles et de l’inventaire de ménage), les nouvelles affaires ont enregistré une hausse nette se traduisant par 27 793 nouveaux contrats fin 2010.
L’année 2010 a été marquée par un nombre nettement moins élevé de sinistres majeurs que l’année précédente, et AXA Winterthur affiche par ailleurs un résultat positif en matière de liquidation de sinistres. Par conséquent, le ratio combiné a connu une amélioration de 5,2% par rapport à 2009 et se chiffre au bas niveau de 88,8% pour l’ensemble de l’exercice.

AXA Bank double sa clientèle

AXA Bank a poursuivi son expansion durant son deuxième exercice opérationnel: le nombre de clients de la banque directe pour particuliers a plus que doublé: 26 849 personnes (+109%) ont confié des capitaux d’épargne pour un montant total de 476 millions de francs (+70%) à AXA Bank, qui se positionne comme une seconde banque. «Les deux canaux de distribution d’AXA Bank – les conseillers à la clientèle d’AXA Winterthur et Internet – ont séduit plus de clients que l’année précédente», déclare Urs Widmer, CEO d’AXA Bank. En 2010, la banque a enregistré un afflux net de nouveaux capitaux de 196 millions de francs (-30% par rapport à l’année précédente).