Résultats 2010 : « Année assez exceptionnelle » pour Natixis Assurances qui doit encore patienter

La filiale assurances de Natixis a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 26% à 5,15Mds d’euros. L’assurance-vie et principalement la banque privée sont à l’origine de cette forte croissance.

Natixis assurances a vécu « une année assez exceptionnelle » selon sa directrice générale, Nathalie Broutele. « Depuis deux ans que le groupe BPCE a été créé, il était temps pour nous de faire un bilan ».

Présent principalement sur le secteur de l’assurance de personne, et en très grande majorité sur celui de l’assurance-vie, Natixis Assurances a réalisé une progression de son chiffre d’affaires de 26% en 2010. La seule assurance-vie a pris 28%, passant de 3,57Mds d’euros pour 2009 à 4,56Mds d’euros en 2010, quand les chiffres de la FFSA montraient une érosion de la croissance assez forte.

La « superformance » de Natixis Assurances s’explique par une montée en puissance de son partenariat avec les Banques Privées et les CGPI. Le réseau Banque Populaire représente plus de 80% du CA. Le CA de la distribution via les banques privées et les CGPI a augmenté de façon très forte, de 168M d’euros à 832M d’euros !

« Offre Luxembourgeoise »

Ce bond de 395% est du au produit développé « en synergie avec Natixis Life Luxembourg ».
La branche Natixis Assurances Partenaires, qui développe les partenariats pour les banques privées, les sociétés de gestion, groupements et les plateformes CGPI, a en effet mis à disposition un produit « de fiscalité française » a précisé Nathalie Broutele, mais utilisé jusqu’à présent dans la filiale luxembourgeoise de Natixis Assurances.

« La gamme est très large et les services nombreux » a présenté la directrice générale. L’architecture est très ouverte, un back office est dédié, un extranet personnalisé par partenaire est également disponible.

Pour 2011, Natixis Assurances ne s’attend toutefois par à une telle croissance en assurance-vie. « Notre ambition est de faire à peu près pareil, une croissance de 0 à 2% du chiffre d’affaires vie en France » a confié Nathalie Broutele.

Prévoyance et IARD

Pour les branches prévoyance et IARD, la progression a été plus diverse. Si la « prévoyance et assurance des emprunteurs » enregistre une croissance de 22% de son chiffre d’affaires (381M d’euros en 2010), en IARD, la hausse a été plus modeste, à 6% pour un volume de 214M d’euros.

Avec 1.780.000 clients, représentés par des particuliers particulier et haut de gamme et des entreprises de toutes tailles, Natixis Assurances couvre un champ élargi du marché mais souffre d’un manque de possibilités à l’intérieur même du groupe BPCE.

Les Caisses d’Épargne distribuent en effet les produits assurance-vie de CNP et les produits BPCE Assurances pour l’IARD. La situation contractuellement bloquée jusqu’en 2015, limite les possibilités de développement de Natixis Assurances dans son propre jardin. La filiale pourrait donc poursuivre son expansion vers l’étranger.