Résultats 2008 : MAAF Assurances affiche un résultat net en recul de 37% en raison des dépréciations d’actifs

logo maafLe groupe MAAF a annoncé mardi 12 mai ses résultats pour l’année 2008. Si le résultat net du groupe passe de 193 à 121 millions d’euros entre 2007 et 2008, le chiffre d’affaires global et celui de l’activité non-vie sont en hausse respectivement de 1,7 et 3,8%. Le portefeuille s’accroît de 82 000 sociétaires soit 2,2% sur l’année.

« Le groupe n’a pas été lourdement impacté par la crise financière, n’a pas d’actifs toxiques et n’a pas été exposé aux affaires Madoff ou Lehman Brother » a d’emblée annoncé Thierry Derez, président directeur général de MAAF Assurances, en introduction de la conférence de presse de présentation des résultats.
La mutuelle d’assurances a tout de même subi l’effondrement des marchés financiers. Son résultat en baisse de 72 millions d’euros s’explique également par les plus value enregistrées en 2007 qui avaient gonflé les résultats.

L’activité « épargne » de MAAF affiche un chiffre d’affaires de 575,1 millions d’euros, en recul de 7,6% sur l’année 2008, là où le marché affiche un recul de 10,6%. Petit satisfecit donc pour la mutuelle, qui précise avoir provisionné plus prudemment que ce que les normes exigeaient. Néanmoins, la mutuelle a attiré 5% de sociétaires en plus en faisant signer 23 000 nouveaux contrats. Un effet lié à la revalorisation à 4,51% de la rémunération de Winalto, son principal produit.

Malgré tout, le groupe MAAF consolide sa position financière. Le ratio combiné du groupe atteint ainsi 99,2% et son ratio de solvabilité 342%. Les bons résultats sont à chercher du côté de l’assurance non vie. De l’auto à la prévoyance en passant par la santé et l’habitation, la mutuelle combine une hausse du nombre de contrats avec une hausse des chiffres d’affaires.

L’assurance auto toujours en pôle position

L’assurance de véhicule (auto et deux-roues) reste encore et toujours la principale activité. Avec un chiffre d’affaires de 1 432 millions d’euros (en hausse de 1,9%) et un gain de 96 000 véhicules (+2,6%), l’assurance de véhicule représente 50,3% du chiffre d’affaires global. C’est tout de même 2,8 points de moins qu’en 2006 et la tendance d’un rééquilibrage entre les branches semble poindre. En effet, la branche « santé et prévoyance » est en hausse et compte pour 16,9% du chiffre d’affaires tandis que, l’habitation (et risques privésà pour 16,7%.

La santé (396 millions d’euros, +5,9%) doit son embellie à une hausse des tarifs plus qu’aux 2 100 nouveaux sociétaires (+0,2%). La prévoyance par contre est une activité en plein développement. La mutuelle a enregistré 86 000 nouveaux sociétaires (+5,6%) et un chiffre d’affaires en hausse de 9% à 85,8 millions d’euros.
Enfin, l’année 2008 a été bonne en assurance « habitation et risques privées » puisque la mutuelle a vu le nombre de contrat progresser de 4,2% (+100 000) et le chiffre d’affaires de 7,8%.

Pour Etienne Couturier, directeur général délégué, l’année 2008 a « prouvé la dynamique MAAF ». « Dans les temps de crise, les fondamentaux techniques que sont la maîtrise des frais généraux et la gestion prudentielle, associés à une progression sur les marchés de référence et le multi-équipement (des contrats d’assurances de plusieurs branches pour un sociétaire, ndlr) confirment notre positionnement » a-t-il ajouté.