Résultats 2008 : La MAIF annonce un résultat net en repli de 87 % malgré un chiffre d’affaires en hausse de 4,4%

0

La MAIF a publié jeudi 28 mai ses résultats pour l’année 2008. Si la mutuelle niortaise affiche un « dynamisme » en terme de contrats et de chiffre d’affaires, le résultat net consolidé est en fort recul « en raison de la politique tarifaire pratiquée depuis plusieurs années et du contexte économique et financier » a précisé Dominique Thiry, directeur de la MAIF. Des trois partenaires désignées pour le futur « Grand Pôle Mutualiste » (ave la Macif et la Matmut, ndlr), la MAIF présente la plus forte baisse du résultat net.

Sans être dans le rouge, la MAIF annonce des chiffres mitigés pour son exercice 2008. Particulièrement en ce qui concerne les résultats de comptes sociaux et le résultat net consolidé.
La dégradation des chiffres s’expliquent, selon la mutuelle, par de lourds investissement sur les systèmes d’informations opérés en 2008, les placements impactés par la baisse des taux à court terme et les pertes liées aux cessions d’actifs, et enfin aux fameuses provisions pour dépréciations durables (PDD) qui sont des provisions effectuées sur la valeur d’actifs en cas de revente à la date de clôture du bilan et qui subissent donc de plein fouet les aléas des marchés financiers.
Ces différentes causes comptent « pour un tiers chacune » dans la baisse des résultats de comptes sociaux de la MAIF selon M. Thiry

Hormis cette ombre, le tableau n’est pas si négatif que cela.
La MAIF a gagné près de 130 000 sociétaires en un an, soit plus du double que lors de l’année 2007 (+ 57 083). Ce bon chiffre lui permet également d’améliorer son chiffre d’affaires qui gagne 4,4%, passant de 2,649 à 2,765 milliards d’euros.
Il en va de même pour les fonds propres qui augmentent de 1% pour atteindre 1,6 milliard d’euros.

Surtout, l’assurance dommage reste orientée à la hausse. Le nombre de véhicules assurés par la MAIF ou sa filiale Filia-MAIF atteint 3 474 400 soit 28 300 de plus qu’en 2007 (+0,7%) dans un marché qui s’est dégradé principalement en fin d’année (baisse des immatriculations de 0,7% en 2008).

4eme position sur les marchés de l’auto et de l’habitation en parts de marché

Côté habitation, la tendance est encore plus forte puisque la progression est de 2,7% par rapport à 2007 avec 2 878 700 « lieux de risques » selon sa propre terminologie, assurés. Elle estime détenir 8,7 de parts de marché sur ce secteur.

Enfin, le marché de l’assurance de personne marque la plus forte progression de l’assurance dommage avec un gain de 4,2% en nombre de contrats avec 2 714 200 contrats, répartis dans les assurances « Garantie de la Vie », « Dommages corporels conducteurs et passagers » et une assurance décès.

Bien évidemment, la MAIF reste le leader incontesté de l’assurance du monde associatif et se positionne également avec un produit innovant lancé en juin dernier sur son secteur historique des enseignants ave une assurance « destinée à protéger les professionnels de l’éducation contre les risques du métier ». En 6 mois, la MAIF a distribué 361 700 contrats et annonce plus de 400 000 en mai 2009.

Surtout, c’est la filiale Parnasse-MAIF, spécialisée dans les contrats d’assurance-vie et de prévoyance qui tient le haut du pavé. Aussi étonnant que cela puisse paraître, dans un marché en recul de 11% en 2008, la mutuelle affiche une hausse de chiffre d’affaires de 11%, à 475 millions d’euros.

Le nombre d’adhérents augmente (+ 7,6%) comme l’encaissement (449,7 millions d’euros, +13,1%) notamment en épargne et épargne retraite. La prévoyance recule de 2,8% à 25,3 millions d’euros.