Résultats 2008 : AXA affiche un résultat net de 923 millions d’euros en chute de 83 %

    Le groupe français d’assurances rend publics des résultats en forte baisse principalement à cause de la crise financière. Le second semestre 2008 a vu les dépréciations d’actifs ainsi qu’un recul de l’assurance vie peser sur le résultat net du groupe. Premier effet, les dividendes distribués aux actionnaires seront de 0,40 euro contre 1,20 euros l’an passé.

    La crise financière n’épargne pas les grandes sociétés d’assurance au premier rang desquelles AXA.
    Le groupe annonce un résultat net en recul de 83% sur l’année 2008 et doit se contenter d’un gain de 923 millions d’euros. Au terme du premier semestre 2008, AXA présentait un résultat net de 2,16 milliards d’euros…

    La crise financière, et son aggravation au dernier trimestre de l’année passée, a pesé de tout son poids dans les comptes du groupe. Cependant, le résultat opérationnel reste élevé, à 4,044 milliards, « au-dessus du niveau de 2006 » précise le communiqué officiel, mais en baisse de 17% par rapport au résultat de 2007.

    Le choix de réduire les dividendes versés permet à AXA de garder un ratio de solvabilité conforme aux attentes à 127%. Fin octobre, ce même ratio de solvabilité était de 135%.

    Baisse des assurances vie, épargne et retraite, hausse en dommages

    Dans le détail, AXA réaliserait une année correcte si la crise financière n’avait pas autant déprécié ses actifs.
    L’un des effets de ce contexte économique difficile est visible sur les assurances « vie, épargne et retraites » dont le chiffre d’affaire est en baisse de 4% à 57,977 milliards d’euros avec une baisse de 8% pour le seul quatrième trimestre 2008. Tout le secteur est touché puisque les affaires nouvelles (-9%), la part de produits en unité de compte (49% contre 54%) et la marge sur affaires nouvelles (- 8 points soit 15%) sont à la baisse. Seule satisfaction, la collecte nette est positive (+8,4 milliards d’euros).

    Par contre, AXA s’en sort bien en assurances dommages puisque le chiffre d’affaire augmente de 3% et s’établit à 26,039 milliards d’euros. Les assurances dommages dopent d’ailleurs le résultat opérationnel (+31%) touché de plein fouet par la hausse des coûts de couverture des produits épargne, vie et retraite (-43%).

    Henri de Castries, président du directoire d’AXA reste néanmoins optimiste et affirme, dès le début du communiqué que « sans être épargné [par la crise], AXA a affiché une bonne résistance »