Résultats 1T 2012 :Chiffre d’affaires d’Axa en légère hausse, le plan stratégique respecté

Axa affiche un chiffre d’affaires en hausse de 1,8% au premier trimestre, à 28,1Mds d’euros. Le groupe français devrait respecter son plan stratégique 2015 avec notamment une amélioration de ses marges en assurance-vie.

« On est en ligne avec les priorités de notre plan stratégique Ambition Axa, avec la poursuite de notre développement sélectif, en particulier en assurance-vie où on développe les segments les plus rentables, dont les produits prévoyance et santé », a expliqué le directeur financier Gérald Harlin lors d’une conférence téléphonique relayée par l’AFP.

Pratiquement toutes les activités de l’assureur ont vu leur chiffre d’affaires augmenter, sauf la gestion d’actifs qui recule de 6,8% à cause d’une baisse des commissions au sein de la filiale américaine AllianceBernstein et de moindres commissions sur les transactions immobilières chez Axa IM.

Dans ce segment, la décollecte se réduit et  à -5,4 milliards d’euros, en raison de la non-reconduction de contrats qui n’étaient pas rentables pour Axa. La « revue stratégique » du fonds d’investissement Axa Private Equity est elle « toujours en cours » selon le directeur financier, et devrait être terminée d’ici la fin 2012.

La Grèce contenue mais la volatilité continue

Il a par ailleurs affirmé qu’Axa n’avait « plus de risque sur la Grèce » et qu’elle détenait dans ce pays une « petite activité » qui restait rentable. Il a néanmoins reconnu une « certaine volatilité » sur les marchés, dans « un univers de taux bas », à cause des problèmes dans la zone euro.

« Face à cela, on se positionne plus particulièrement sur les secteurs d’activité qui sont les moins sensibles, c’est pour cela qu’on est en forte croissance sur la prévoyance-santé », a souligné M. Harlin.

En vie, épargne et retraite, l’activité est pratiquement stable, avec une croissance de 0,4% à 15,96Mds d’euros et une marge sur les affaires nouvelles qui progresse de 0,5 point à 25,1%. La prévoyance et la santé pèsent de plus en plus lourd dans ce segment avec 44% des affaires nouvelles, contre 40% un an auparavant.

3% de hausse en dommages

« Sur les trois premiers mois de l’année, la collecte nette est positive et s’élève à 2,2Mds d’euros, principalement grâce aux produits de prévoyance et santé et aux unités de compte », a souligné M. Harlin.

En dommages, grâce à la hausse des tarifs de 3% en moyenne, l’activité a augmenté de 4,8% à 9,98Mds d’euros. Géographiquement, c’est dans les régions à forte croissance que l’activité a le plus augmenté (22%), grâce notamment au Mexique et à la Turquie. Dans les marchés matures, la croissance reste de 2%.

Avec AFP