Résultat : AIG dans le rouge au 4e trimestre et en 2016

L’assureur américain AIG a affiché des résultats négatifs pour le quatrième trimestre et l’ensemble de l’année 2016 après avoir inscrit de lourdes charges sur les trois derniers mois de l’exercice.

La perte nette s’établit sur le trimestre à 3,041 milliards de dollars et sur l’année à 849 millions de dollars. Le groupe avait dégagé respectivement en 2015 une perte de 1,841 milliard de dollars au 4e trimestre mais un bénéfice de 2,196 milliards sur l’année.

Les charges inscrites sur le groupe sur les trois derniers mois de l’exercice atteignent 5,6 milliards de dollars et visent à accroître ses réserves suite à une complexe opération de transfert de risques avec la holding Berkshire Hathaway du milliardaire américain Warren Buffett. Face à ses résultats, le titre chutait lourdement dans les échanges électroniques d’après-séance à Wall Street, perdant 4,46% à 63,91 dollars vers 22h20 GMT.

 » Nous avons pris des initiatives décisives en 2016 pour réduire résolument l’incertitude et fournir des résultats de meilleure qualité et plus durables à l’avenir « , a affirmé le PDG Peter Hancock, cité dans le communiqué. AIG est actuellement sous la pression des investisseurs activistes Carl Icahn et John Paulson qui lui demandent de se scinder en trois entités indépendantes afin de dégager davantage de valeur pour les actionnaires.

Opposé à cette idée, Peter Hancock a entrepris une vaste restructuration visant à céder des actifs jugés non stratégiques, à réduire les coûts et à verser de gros dividendes. AIG a ainsi indiqué mardi qu’il avait reversé en 2016 au total 13,1 milliards de dollars à ses actionnaires, et qu’il avait reçu mardi de son conseil d’administration l’autorisation de racheter ses propres titres pour un total de 3,5 milliards de dollars supplémentaires.

Les charges inscrites par AIG au 4e trimestre devraient lui permettre d’inscrire un crédit d’impôts sur le trimestre en cours. AIG a également précisé avoir réduit ses dépenses générales de fonctionnement de 1,7 milliard de dollars en 2016, soit 13,4% à un total de 11 milliards de dollars. Il a aussi vendu l’an dernier une dizaine de filiales, lui permettant de dégager quelque 10 milliards de dollars de liquidités.

Dans une note publiée après la publication des résultats, l’agence de notation Standard and Poor’s a indiqué que les mauvais résultats du 4e trimestre n’auraient pas de conséquence immédiate sur la note et la perspective de l’assureur, qui avait déjà connu de graves difficultés au moment de la crise financière de 2008.

Le chiffre d’affaires du groupe a dépassé les attentes des analystes à 13 milliards de dollars au 4e trimestre, même s’il est en recul de 6% par rapport à la même période l’année précédente. Sur l’ensemble de l’exercice 2016, il est en baisse de 10,2% à 52,367 milliards de dollars et également au-dessus des attentes du marché.

Sur les trois derniers mois de l’année, les primes sont toutefois en net recul (-12,4%) à 8,2 milliards de dollars. Le recul est plus limité sur l’ensemble de 2016 (-6,2%).