Réforme de l’hôpital : Fillon prévient “le gouvernement ne bougera plus de cette ligne”

    francois-fillon-70François Fillon affirme à propos de la réforme de l’hôpital en examen au Sénat que “l’équilibre auquel” le gouvernement “est parvenu est le meilleur qui puisse être trouvé”, et prévient que “le gouvernement ne bougera plus de cette ligne”.

    S’exprimant dans une interview au Figaro à paraître jeudi, le Premier ministre défend une réforme “nécessaire” et assure que le gouvernement n’a “jamais imaginé que les hôpitaux soient gouvernés sans et encore moins contre les médecins”. “Là encore, ajoute-t-il, les aspects mal compris de la réforme ont été précisés, notamment pour les CHU”. “L’équilibre auquel nous sommes parvenus est le meilleur qui puisse être trouvé”, poursuit-il, avant d’ajouter: “Le gouvernement ne bougera pas de cette ligne”.

    Les concessions récentes promises par l’exécutif sur le texte, notamment pour assurer un meilleur équilibre dans les hôpitaux entre le pouvoir des directeurs et celui des médecins, n’ont pas apaisé les principaux opposants au texte.

    Certains grands patrons hospitaliers ont salué les amendements adoptés en commission des Affaires sociales au Sénat et la promesse de Nicolas Sarkozy d’arriver à un “bon équilibre” entre médecins et directeurs. Mais le Mouvement de Défense de l’Hôpital public (MDHP), lancé par des chefs de services parisiens et soutenu par les principaux syndicats, a estimé que “même amendée, la loi Bachelot met en place un pouvoir vertical politisé”.

    Après avoir été adopté par les députés, le texte est actuellement en examen au Sénat.

    AFP