Recrutement : Le métier d’actuaire a le vent en poupe

Avant la publication de ses études de rémunérations 2011, le cabinet de recrutement permanent Robert Half, révèle les jobs en or 2011. Cette année, c’est un ‘quarté’ gagnant : le Directeur Administratif et Financier (finance d’entreprise), le Chargé d’Affaires Entreprises PME-PMI (Banque de Réseau), le Contrôleur des Risques de Marché (lAsset Management et Banque d’Investissement ) et l’Actuaire (Assurance).

Pour Sidonie Couture, Senior Manager de la division Banque & Assurance de Robert Half International France : « C’est LE job en or dans l’assurance ! Et ce, quelle que soit la conjoncture. Chaque année, le nombre de diplômés n’arrive pas à couvrir les besoins des acteurs de l’assurance. Rappelons que la nouvelle réglementation Solvency 2 a fait naître beaucoup de projets à finaliser d’ici au 1er janvier 2013, date de son entrée en vigueur. L’expertise des actuaires est absolument nécessaire tant pour les compagnies d’assurance, les mutuelles que pour les institutions de prévoyance. »

Sa fonction

– Produits
En collaboration avec le marketing et les commerciaux, il(elle) intervient sur la création de nouveaux produits jusqu’à leur mise en marché. Il analyse et suit la rentabilité du portefeuille. Il définit la grille tarifaire. Il est, en général, spécialisé sur une typologie d’activité : assurance Vie ou assurance IARD. Il prend en charge la mise à jour des bases de données, réalise les projections et simulations actuarielles et les tests de rentabilité sur les différents produits.

– Inventaire
Expert dans son domaine, il maîtrise parfaitement le processus d’inventaire. A ce titre, il est en charge du calcul de la valeur de l’ensemble des portefeuilles et du modèle interne dans le cadre de Solvabilité II. Il assure un suivi permanent des risques et participe aux états d’inventaires trimestriels et réglementaires. Il calcule les engagements (provisions techniques) et élabore les états ministériels (ACP) et les reportings institutionnels. C’est le garant d’une plus grande traçabilité des flux et de la meilleure estimation des provisions.

– ALM
Il instruit l’allocation de trésorerie par portefeuilles selon le dispositif actif-passif.
Il développe l’activité de contrôle des mandats de gestion d’actifs et de contrôle d’éligibilité et participe aux travaux ALM et allocations stratégiques d’actifs.
Il anime en interne l’objectif de sécurisation financière de l’entreprise dans le cadre des comités actif-passif et projets transverses de l’entreprise.
Il calcule le capital économique et réalise des modélisations stochastiques et travaille bien évidemment en lien avec les différentes directions (actuariat, contrôle de gestion, gestion d’actifs et opérationnelles) sur Solvency 2.
Il contribue au pilotage financier et opérationnel de l’entreprise et contrôle les risques opérationnels (contrôle financier, cohérence et conformité vis-à-vis de la réglementation).
Il développe l’activité de contrôle des mandats de gestion d’actifs et de contrôle d’éligibilité.

Son profil
– Formation ENSAE, ISUP, ISFA, EURIA