Réassurance : Scor en bonne voie pour atteindre les objectifs de son plan stratégique

Le réassureur français Scor s’est dit mercredi “en bonne voie” pour atteindre les objectifs de son plan stratégique couvrant la période 2013/2016 et “prêt” pour le futur régime prudentiel dit Solvabilité II.

“Scor est bien positionné pour relever les défis du marché actuel de la réassurance tant en vie qu’en P&C (dommage et responsabilité)”, a souligné son PDG, Denis Kessler, dans un communiqué publié en marge de la journée investisseurs du groupe.

Le réassureur vise notamment une rentabilité opérationnelle de 1.000 points de base (10 points de pourcentage) au-dessus du taux d’intérêt sans risque. Ce taux sans risque est calculé par le réassureur sur la base des taux des emprunts d’Etat à 3 mois, en pondérant les Etats selon l’exposition du groupe aux différentes devises.

Il vise également un ratio de solvabilité compris entre 185% et 220%. En ce qui concerne le futur cadre réglementaire du secteur, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2016, Scor se dit “prêt pour Solvabilité II et pour saisir les nouvelles opportunités de marché générées par ce nouveau régime prudentiel”, sans autre détail.

En outre, en réassurance vie, le groupe pense atteindre un niveau de primes brutes émises d’environ 7,9 milliards d’euros en 2016, ce qui conduirait à un taux de croissance annuel moyen de 9 % entre 2013 et 2016 (6 % à taux de change constants).

En dommage et responsabilité, la collecte des primes brutes devrait s’élever à 6 milliards d’euros en 2016 et le ratio combiné net normalisé (coût d’indemnisation des sinistres et frais généraux rapportés aux primes perçues) être d’environ 94% en 2015 et 2016.

Scor avait vu lundi sa note de solidité financière être relevée d’un cran par Standard & Poor’s, à “AA-“, l’agence de notation soulignant que le réassureur affichait “des résultats solides et stables, qui devraient lui garantir un niveau de capital extrêmement élevé jusqu’en 2017”