Résultats T3 : Axa annonce un chiffre d’affaires 9 mois en hausse, soutenu par l’assurance dommage

La branche dommages a permis, entre autre, à l’assureur Axa de communiquer une chiffre d’affaires en hausse sur les neuf premiers mois de l’année. Les branches prévoyance-santé enregistrent une hausse, tandis que l’assurance-vie se tasse.

L’assureur français Axa a enregistré sur les neuf premiers mois de l’année un chiffre d’affaires en hausse de 3,7% à 68,3Mds d’euros, soutenu par la croissance de l’activité dommage.

Tous les grands métiers d’Axa affichent une progression, mais le dommage tire particulièrement son épingle du jeu, avec des revenus en hausse de 5,4% par rapport à la même période de 2011 (+3,6% en base comparable).

L’activité dommage est particulièrement soutenue au Mexique, en Turquie, dans les pays du Golfe, en Asie du Sud-Est et en Chine. Elle bénéficie d’une hausse moyenne des tarifs de 2,9%, identique pour les particuliers et les entreprises.

En assurance-vie, épargne et retraite, la croissance se limite à 0,4% en base comparable (+2,9% en publié), un tableau qui recouvre des tendances contrastées. Conformément à la stratégie du groupe, la prévoyance et la santé enregistrent une progression de 4% des affaires nouvelles, tandis que l’assurance-vie en unités de compte se tasse légèrement (-1%) et que le fonds général, qui comprend les produits en euros, affiche un repli de 11%.

Ces chiffres sont « en ligne avec les efforts que nous faisons pour proposer d’autres produits à nos clients », car ceux du fonds général « ne présentent pas des rendement très attractifs », a commenté le directeur financier, Gérald Harlin, lors d’une conférence téléphonique.

Dans le détail, la France enregistre « un peu moins d’1Md d’euros » de décollette nette sur les fonds en euros, a précisé M. Harlin, une évolution plus que compensée par la progression de 1,3Mds en prévoyance et santé, alors que la collecte nette est quasiment nulle pour les produits en unités de compte.

Ailleurs, ce sont les Etats-Unis (+11% en comparable) et l’Asie-Pacifique (+14%) qui portent le pôle assurance-vie, épargne et retraite. Au total, la marge sur affaires nouvelles est stable, à 25%.

En gestion d’actifs, la situation de la filiale américaine AllianceBernstein continue à se redresser. Elle reste en décollecte nette de 8Mds d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, mais ce chiffre est nettement moins important que les 35Mds constatés l’an dernier à la même époque, a fait valoir M. Harlin.

Au global, « on reste tout à fait positif sur (les objectifs du plan stratégique) Ambition Axa, on tient le cap », a estimé M. Harlin.

Parmi les objectifs financiers de ce plan, à horizon 2015, le groupe vise une croissance de son résultat opérationnel par action de 10% par an et une rentabilité de ses fonds propres (ROE courant) de 15% en 2015.

Pour l’ensemble du groupe, le ratio de solvabilité (fonds propres rapportés aux exigences minimales du régulateur) atteint un niveau « historiquement élevé », selon M. Harlin, à 220%.

Paris, 25 oct 2012 (AFP)