Prudential négocie le rachat d’AIA, filiale d’AIG, pour 18 milliards d’euros

L’assureur britannique Prudential négocie le rachat d’AIA, plus important groupe d’assurance vie en Asie et filiale de l’Américain AIG, pour un montant qui avoisinerait 18 milliards d’euros, a indiqué samedi la chaîne de télévision Sky News.

Prudential “mène des négociations au sujet de l’une des plus importantes acquisitions jamais effectuées à l’étranger par une entreprise britannique”, a indiqué Mark Kleinman, correspondant couvrant la City, sur le site internet de Sky.

La compagnie britannique “a examiné un certain nombre d’options pour financer une opération aussi gargantuesque, qui pourrait coûter environ 25 milliards de dollars” (18 milliards d’euros), a-t-il poursuivi, se référant à une “source proche des négociations”.

Selon lui, l’option de financement ayant la faveur de la direction de Prudential serait une augmentation de capital d’environ 15 milliards de livres (environ 17 milliards d’euros), qui “représenterait l’une des plus importantes levées de fonds réalisées par une société britannique”.

“Des discussions ont déjà commencé avec des actionnaires actuels de Pru”, surnom du groupe britannique, a-t-il ajouté.

Le directeur général de Prudential Tidjane Thiam devrait présenter sa proposition de rachat au conseil d’administration d’AIG à New York dès samedi, a-t-il relevé, soulignant que le gouvernement américain devrait avoir son mot à dire si les négociations aboutissaient favorablement.

Contacté par l’AFP, un porte-parole de Prudential a refusé de commenter ces informations.

Le groupe américain a reçu plus de 170 milliards de dollars d’aide fédérale et a déjà été contraint de céder des actifs. En 2008, il avait cherché à vendre jusqu’à 49% des parts d’AIA via un processus d’enchères, mais avait dû y renoncer faute d’offres suffisantes.

En décembre, AIG a annoncé avoir réduit de 25 milliards de dollars sa dette envers la Fed de New York en lui cédant en échange une part dans deux filiales d’assurance-vie internationales, dont AIA. Ces filiales ont été placées dans des structures indépendantes afin de préparer leur entrée en Bourse ou leur cession.

La cotation d’AIA est prévue pour l’heure en avril 2010 à la Bourse de Hong Kong.

Londres, 27 fév 2010 (AFP)