Projections : Henri de Castries confiant sur la capacité d’Axa de dégager un résultat opérationnel de 3,5 à 4 milliards

Le PDG d’Axa Henri de Castries a affirmé que l’assureur français était capable de dégager un résultat opérationnel de 3,5 à 4,0 milliards d’euros sur une base récurrente, alors même que le secteur fait l’objet d’une vague de défiance en Bourse du fait de la crise irlandaise.

Il faut rester “serein et confiant”, a souligné M. de Castries, dans un entretien publié mercredi par le quotidien économique La Tribune. Le PDG d’Axa relève que son groupe fait preuve de transparence dans la manière dont les obligations d’Etat, qui sont actuellement attaquées par la spéculation, sont inscrites dans les comptes du groupe: les dettes souveraines sont enregistrées “en valeur de marché”, note-t-il.

AXA, fait-il valoir, est le seul grand groupe européen d’assurance avec (l’italien) Generali à ne pas avoir traversé de crise grave depuis dix ans. Nous avons toujours été profitables”.

Dans l’entretien, M. de Castries défend le démantèlement annoncé lundi de la filiale Axa APH, qui va permettre au groupe français de détenir à 100% ses activités en Asie, au prix d’un départ de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. “Les affaires faites en Asie sont en moyenne deux fois plus profitables que dans le reste du monde”, selon lui.

Axa vient désormais “juste derrière” le groupe de Hong Kong AIA et le britannique Prudential sur le marché asiatique, fait-il valoir.

Paris, 1er décembre 2010 (AFP)