Prévoyance : La FFSA fait le point sur les contrats prévoyance « Madelin » en 2009

Comme chaque année, la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurance) publie une enquête qui revient sur l’état du marché des contrats prévoyance « Madelin ». Pour l’année 2009, il apparaît que le nombre de contrats souscrits se ralentit alors que le taux d’équipement des TNS est lui en forte augmentation.

Après 4 ans de hausse continue, on observe maintenant un ralentissement de la croissance du nombre de contrats prévoyance. Après une hausse de 9% en 2008, le portefeuille 2009 s’établit à 1,5M de contrats dans les sociétés d’assurances, soit une augmentation de 4% seulement. Selon la FFSA, cela est dû à un « plus grand nombre de sorties à la suite du décès de l’assuré ou d’une résiliation associée à une baisse de celui des affaires nouvelles. »

Ensuite, l’enquête met en exergue le fait que le nombre de contrats prévoyance pour les TNS (Travailleurs non salariés) est en forte augmentation. Évalués à 1,9 million de personnes, les TNS auraient augmenté le nombre de souscription de contrats de prévoyance « Madelin » de 77 % à la fin 2009. Pourtant, ce rythme s’essouffle par rapport aux années précédentes. De plus, la FFSA faite remarquer qu’un faible nombre de contrats en portefeuille sont également détenus par des TNS retraités. Le taux d’équipement doit donc, de ce fait, être légèrement minoré. A la fin de l’année 2009, moins d’un TNS non agricole sur deux toujours en activité (42 %) détient un contrat prévoyant la garantie frais de soins, un sur trois (34%) un contrat prévoyant la garantie incapacité-invalidité et un sur cinq (19 %) un contrat prévoyant la garantie décès.

Au final, l’ensemble des contrats de prévoyances « Madelin » collectés représentent 1,3Md d’euros pour l’année 2009, soit une augmentation de 8 % par rapport à l’année précédente. En 2008, la croissance avait été de 11%.La cotisation annuelle atteint en moyenne 876 euros par contrat, cette dernière varie fortement selon le type de garanties : 358 euros pour la garantie décès, 822 euros pour les garanties incapacité-invalidité et 887 euros pour la garantie frais de soins.