Prévisions mondiales M&A : Après la mauvaise performance de 2018, 2019 sera l’année du rebond

Nous nous attendons à ce que les donneurs d’ordre adoptent une vision à long terme en réponse à l’incertitude persistante, alors que la confiance et les fondamentaux du marché restent robustes.

Le marché mondial des fusions et acquisitions va continuer à résister en 2019 et lutter contre la baisse constante de la performance des acheteurs depuis le sommet atteint en 2015, selon les données à long terme compilées en collaboration avec Cass Business School. En 2018, les donneurs d’ordre ont sous-performé pour le cinquième trimestre consécutif et enregistré leur pire performance annuelle depuis une décennie. Que peuvent donc attendre les acquéreurs potentiels en 2019 ?

Les performances mondiales en matière de fusions et acquisitions ont atteint un picen 2015 et sont en baisse constante depuis. Cependant, étant donné le caractère stratégique de ces deals, nous pensons qu’il est réaliste que les responsables des contrats fassent de meilleurs résultats l’année prochaine, à condition que les acquéreurs choisissent soigneusement leurs objectifs de croissance.

Opérations mondiales de fusions et acquisitions – Performance annuelle moyenne
(points de pourcentage)

* Les chiffres du tableau montrent la performance annuelle corrigée de la médiane de tous les acquéreurs.

Les 5 prévisions M&A pour 2019

En nous appuyant sur les tendances à court et à long terme révélées par les données, ainsi que sur des conversations avec des clients, nous partageons avec vous cinq prévisions en matière de fusions et acquisitions pour 2019 :

  • Les choses ne peuvent que s’améliorer en 2019
    • 2018 a été une année difficile pour les donneurs d’ordre qui ont enregistré leur pire performance annuelle depuis le krach financier de 2008. Bien que des vents contraires demeurent, le marché sortira du creux de la vague en 2019 grâce à davantage de clarté sur la direction prise par les États-Unis et le Brexit
  • Baisse des transactions à l’étranger
    • Il faut s’attendre à une diminution globale du nombre d’opérations transfrontalières en raison de contraintes réglementaires alimentées par une tendance croissante au protectionnisme. Cela conduira à une stratégie de consolidation nationale plus défensive, pour laquelle certains pays seront mieux équipés. Aux États-Unis où le marché national des fusions et acquisitions s’est montré très robuste, les volumes devraient rester stables, les acquéreurs concentrant leur puissance de frappe sur les cibles nationales.
  • Pas de hausse attendue en APAC
    • Outre une baisse importante du volume des transactions, les acquéreurs de la région Asie-Pacifique ont enregistré la pire performance annuelle de toutes les régions en 2018, avec une sous-performance de 17,1 points de pourcentage (points de pourcentage) inférieure à l’indice MSCI régional. Nous nous attendons à ce que les fusions et acquisitions des entreprises chinoises restent très réduites en 2019.
  • L’intérêt extérieur au Royaume-Uni reste fort
    • Alors que les incertitudes persistantes autour du Brexit se traduiront probablement par une activité de fusions et acquisitions moins importante pour les entreprises britanniques en 2019, les résultats positifs obtenus par les acquéreurs non britanniques lors de leurs achats au Royaume-Uni feront que la Grande-Bretagne restera l’un des pays les plus prisés en matière de fusions et acquisitions.
  • La conclusion de méga deals sous tension
    • Il y a eu 17 méga transactions en 2018 (celles évaluées à plus de 10 milliards de dollars), qui ont sous-performé le marché de 14,5 pc, la pire performance de tous les types de transaction. L’incertitude politique mondiale, depuis les guerres commerciales et le protectionnisme croissant jusqu’au Brexit, persistera en 2019 et aura un impact négatif sur les méga-accords en particulier, les acheteurs étant prudents face aux transactions qui mettent longtemps à se concrétiser dans un environnement instable.

Les incertitudes politiques et économiques persistent, affectant les grands contrats transfrontaliers et entraînant inévitablement une certaine volatilité en termes de volume, mais ce sont les transactions qui prévaudront.

Les bouleversements technologiques, le changement de comportement des consommateurs, le ralentissement de la croissance des marchés émergents et des réserves de trésorerie record inciteront les entreprises à se lancer sur le marché des fusions et acquisitions. De nombreuses cibles semblant plus chères qu’elles ne l’étaient lors des pics d’opérations précédents, comme en 1999 lors du boom de la bulle Internet et en 2008 avant le krach financier mondial ; la période sera cruciale pour les acquéreurs, qui devront bien sélectionner les cibles et faire preuve de diligence et d’excellence d’exécution avant de conclure un marché s’ils veulent se donner les meilleures chances de succès.

 

MÉTHODE DE NOTRE ENQUÊTE « QUARTERLY DEAL PERFORMANCE MONITOR » :

  • Toutes les analyses sont effectuées en se plaçant du point de vue de l’acquéreur.
  • La performance du cours des titres dans le cadre de l’étude trimestrielle se mesure en pourcentage de variation du cours du titre entre six mois avant la date d’annonce et la fin du trimestre.
  • Toutes les opérations dans lesquelles l’acquéreur possède moins de 50 % des actions de la cible au terme de l’acquisition ont été retirées, d’où l’absence de prise en considération des achats minoritaires. Toutes les opérations dans lesquelles l’acquéreur possédait plus de 50 % des actions de la cible avant l’acquisition ont été retirées, d’où l’absence de prise en considération des acquisitions de solde.
  • Seules les opérations de rapprochement réalisées d’un montant d’au moins 100 millions USD qui remplissent les critères de l’étude sont prises en compte.
  • Les données relatives aux transactions proviennent de Thomson Reuters.

Source link

GRAS SAVOYE
Premier réseau de courtage d’assurance en France et tout particulièrement en région, Gras Savoye traite toute la chaîne des risques : le conseil, la négociation des contrats avec les assureurs, la gestion des contrats et des sinistres.
Gras Savoye est une société Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles qui accompagne ses clients à travers le monde afin de transformer le risque en opportunité de croissance.

Contacter Gras Savoye