PLFSS 2016 : LA MFP se positionne avec les syndicats

La MFP s’allie aux organisations syndicales pour contester le PLFSS 2016.

MFP co-signe, avec la CFDT, la CGT, FO, la FSU, la CFTC, UNSA, Solidaires et FAFP, deux communiqués contre le PLFSS 2016. Au rang des inquiétudes, deux sujets dominent : les contrats « + de 65 ans » et la remise en question, via l’article 39 du projet de loi, de la gestion déléguée aux mutuelles de fonctionnaires.

L’heure est grave selon la MFP. Outre « l’absence de concertation » dénoncée par tous les organismes de complémentaire santé, la mutuelle et les organisations syndicales estiment que « la mise en concurrence sur le seul critère du prix inciterait en effet les acteurs lucratifs multi-produits à proposer dans une premier temps un produit d’appel attractif ». Les mutuelles seraient face à une concurrence trop forte pour qu’elles puissent résister.

L’appel aux plateformes syndicales permet également de montrer l’unité de la fonction publique. Elément mis en avant sur le combat contre l’article 39 qui, selon la MFP, signe « la fin de la gestion mutualiste ». Pour les mutuelles, il n’est pas possible de remettre en question ce « modèle de gestion mutualiste » qui a fait ses preuves.

C’est pourquoi la MFP et les différents syndicats de la fonction publique demandent « au Gouvernement le retrait pur et simple de cette mesure particulièrement pénalisante ». Selon eux, 6 millions d’assurés fonctionnaires sont concernés. Dans son combat contre l’article 21 et la prise en charge des seniors, la MFP parlait de 8 millions de mutualistes fonctionnaires.