Santé : Pécresse refuse de se prononcer sur la baisse de l’objectif de dépenses d’assurance maladie

La ministre du Budget est restée vague jeudi sur  les rumeurs  d’une baisse de l’objectif des dépenses d’assurance maladie  2012.

Alors que l’Assemblée nationale débat du PLFSS 2012, des députés ont interpelé Valérie Pécresse, la ministre de la Santé, à propos d’un article des Echos selon lequel le gouvernement voudrait baisser l’Objectif de dépenses d’assurance maladie (Ondam) de 2,8% à 2,5%. Le député PS Jean-Marie Le Guen a demandé à la ministre de confirmer cette information.

« Si cette décision était prise, je vous le dirais », a répondu Valérie Pécresse, avant d’appeler à « attendre la clarification du contexte économique ». La ministre fait allusion aux sommets européens et du G20, après lesquels le gouvernement pourra tirer des leçons sur la croissance 2012 : « S’il y a des efforts supplémentaires à demander aux Français, nous leur demanderons alors », a-t-elle affirmé.

Le député PCF Roland Muzeau a alors relancé la ministre en lui rétorquant qu’elle venait implicitement de confirmer le chiffre de 2,5%.  « Je ne fais jamais rien implicitement, arrêtez de prendre des rumeurs pour la réalité », a répondu la ministre. C’est ensuite le député PS Jean Mallot qui a posé la question d’un éventuel projet de loi de financement de la Sécurité sociale rectificatif. La ministre a de nouveau répondu qu’en fonction des perspectives de croissance et de la situation de la zone euro, le gouvernement y aurait recours.