Parution du rapport 2008 du médiateur des mutuelles du GEMA

    0

    Dès 1988, les assureurs mutualistes du GEMA ont offert à leurs sociétaires la possibilité de soumettre à un médiateur indépendant toute insatisfaction sur la façon dont leurs réclamations ont été traitées par leur mutuelle. Ce médiateur dresse un bilan annuel, quantitatif et qualitatif, de son activité : en voici les éléments-clés pour 2008.

    Les chiffres clés 2008

    • 182 avis rendus par le médiateur, en progression de 16% sur 2007
    • 59 avis en tout ou partie favorables à l’assuré, soit 32,4%, en diminution de 7% sur 2007
    • A l’image des années précédentes, l’automobile (indemnisation, responsabilité et vol) reste le premier sujet de litiges, suivi par l’habitation (indemnisation, défense-recours et vol).

    La médiation du GEMA : rappel des grands principes

    – Portée de la décision du médiateur : lorsque le médiateur du GEMA rend un avis, la société concernée est tenue d’en respecter la teneur, tandis que l’assuré, pour sa part, demeure libre de se ranger à cet avis, ou de saisir les tribunaux de son litige, usant alors de la voie contentieuse.
    – Impartialité et indépendance : le médiateur est nommé pour 3 ans, par la commission exécutive du GEMA, et dispose des moyens matériels et humains nécessaires à son
    action.
    – Transparence : le protocole (cf document ci-joint) sur lequel s’appuie la médiation du GEMA et qui en définit les règles est à disposition des assurés, de même que le rapport annuel traduisant l’activité du médiateur après chaque année écoulée.
    – Efficacité : la procédure devant le médiateur du GEMA est gratuite, peut être faite sans représentant (ou avec, selon son choix), et est circonscrite dans un délai maximum de 6 mois.
    – Equité / liberté : l’assuré est libre de se retirer de la procédure à tout moment, il est libre également de refuser la décision rendue, il demeure libre de saisir les tribunaux, ce qui lui est rappelé systématiquement en fin d’avis du médiateur.
    – Information : le protocole du GEMA prévoit que les sociétés s’engagent à informer leurs assurés par tout moyen de l’existence de ce système de médiation.

    Selon communiqué