Partenariat : Facebook, le nouveau profil digital d’Axa

En signant un partenariat stratégique avec Facebook, l’assureur Axa souhaite développer sa présence sur le réseau social et accélérer ses ventes sur mobile. L’accord, qui court sur un an, doit également permettre de former les équipes marketing et numérique de la compagnie d’assurance dans l’utilisation de la plateforme.

6 mois après l’ouverture d’un “lab” dans la Sillicon Valley, Axa poursuit sa transformation digitale en annonçant la signature d’un partenariat avec Facebook (27 millions d’utilisateurs actifs chaque mois en France). L’assureur, qui a débloqué 800M d’euros sur la période 2013-2015 pour des investissements technologiques, veut désormais développer la présence de sa marque sur le réseau social, en attirant les jeunes. “Nous pensons que la priorité c’est le mobile, avec des territoires à conquérir”, explique Véronique Weil, directrice des opérations pour le groupe Axa. “Le client a maintenant l’habitude d’acheter sa musique, ses livres, ses voyages ou d’interagir avec sa banque via ces outils. Pour nous il est donc très important que nous devenions un leader du digital, c’est la raison pour laquelle nous accélérons beaucoup cette transformation”, poursuit-elle.

Le partenariat, dont les modalités financières ne sont pas connues, court sur une durée d’un an et doit permettre à l’assureur d’accéder à des technologies innovantes et de développer sa marque sur le réseau social. Facebook devrait former les équipes marketing et numérique d’Axa afin que l’assureur puisse mieux contrôler sa marque et accompagner les initiatives de ses agents notamment. “Il n’est pas question pour nous de faire disparaître la distribution physique, mais il va falloir la transformer”, poursuit Véronique Weil. “Nous voulons être “omni-channel” et nous devons aider nos distributeurs à devenir digital. Si un certain nombre d’agents sont sur Facebook, cela peut pousser ceux qui n’y sont pas à comprendre que l’on peut y faire du business. Le digital ne doit pas créer de crainte pour nos équipes, il s’agit d’une opportunité”.

Recommandation sociale

Du côté du réseau social, Axa “est le leader sur un secteur très dynamique”, explique Laurent Solly, directeur général de Facebook France, ce qui justifie ce choix de partenariat. “Il y a aujourd’hui une valeur très importante sur les réseaux sociaux qui est celle de la recommandation sociale. Le sujet de l’assurance était, avant Facebook, extrêmement secret car on recommandait son agent d’assurance lors des repas de famille par exemple. Aujourd’hui, cette valeur là vit différemment à l’heure mobile et digitale et nous apportons cela à une entreprise comme Axa”, ajoute M. Solly.

Facebook, qui intègre le moteur de recherches Bing pour le “search” de sa plateforme, se défend de favoriser Axa lors de recherches faites sur l’assurance à travers le réseau social.  Sollicité par de nombreuses entreprises, la firme décalre que plusieurs partenariats, moins importants, sont déjà en place en France avec d’autres sociétés en dehors du secteur de l’assurance. Du côté d’Axa, qui a déjà effectué quelques expérience pilotes sur une centaine d’agents aux Etats-Unis, poursuit son accélération sur le digital tous azimuts. “Nous sommes convaincus que nous sommes à un point stratégique de la transforamtion digitale dans assurance, car c’est une nouvelle facon de faire du business. Ceux qui n’ont pas compris cela ne survivront pas”, conclut Véronique Weil.