Accord : BPCE met fin à son partenariat avec CNP Assurances et veut créer un grand pôle assurance

BPCE mettra fin à son partenariat avec CNP Assurances de distribution des contrats d’assurance de personnes. Il veut se constituer un grand pôle assurance aussi important que la banque.

Comme cela avait déjà fuité dans la presse, BPCE (Banque Populaire- Caisse d’Épargne) a décidé de ne pas renouveler son partenariat avec CNP Assurances, qui arrive à échéance à la fin de l’année 2015, pour la distribution des contrats d’assurance-vie dans les réseaux des Caisses d’Épargne. Ce rôle sera repris par Natixis, filiale de BPCE, à partir du 1er janvier 2016 comme il le fait déjà pour Banque Populaire.

Nous ne renouvelons pas ce contrat pour une raison simple qui est que notre stratégie est de réintégrer l’assurance de personnes au sein du groupe“, a expliqué le président du directoire de BPCE, François Pérol, mercredi 6 novembre, en marge de la présentation des résultats du troisième trimestre.

Jusqu’à l’échéance, CNP Assurances continuera de gérer le stock de contrats en cours et souscrits jusqu’au 31 décembre 2015 ainsi que les mouvements sur ceux-ci. 5M de contrats sont concernés dont plus de 4M en assurance-vie pour un encours de plus de 100Mds d’euros. “Au premier semestre 2013, le chiffre d’affaires de CNP en assurance-vie relatif aux clients des Caisses d’Epargne s’élevait à 3,6 milliards d’euros, dont 1,9 milliard d’euros de versements sur des contrats déjà souscrits“, indique François Pérol dans une interview aux Échos.

Grand pôle assurances

BPCE entend faire émerger un grand pôle assurance commun entre les Caisses d’Épargne et les Banques Populaires. “Notre ambition est de faire de l’assurance un axe majeur de notre développement en France, et ce dans tous les domaines de l’assurance“, a précisé François Pérol. Il a ajouté vouloir que l’assurance soit “aussi importante que la banque” pour le groupe.

Comme nous avons démarré plus tardivement que certains de nos concurrents, nous avons un potentiel de développement plus important. Par ailleurs, dans un modèle de banque ‘Bâle 3’, il nous semble important d’avoir des activités d’assurance stabilisatrices“, indique-t-il par ailleurs dans Les Échos.

BPCE restera un actionnaire “stable, de long terme” de CNP Assurances

En outre, toujours dans l’esprit d’intégrer les activités d’assurances de BPCE, il est prévu que Natixis rachète 60% de BPCE Assurances à sa maison mère. BPCE Assurances propose des assurances dommages et responsabilité auprès des clients des Caisses d’Épargne ainsi que de l’assurance santé auprès des clients des Caisses d’Épargne et des Banques Populaires.

Enfin, BPCE restera un actionnaire “stable, de long terme” de CNP Assurances, selon son président du directoire. Sa participation, ainsi que celle de la Banque Postale, sont logées au sein du holding Sopassure, deuxième actionnaire de l’assureur avec 36% de son capital, juste derrière la Caisse des dépôts. François Pérol assure que BPCE espère  développer de nouveaux partenariats avec CNP, y compris sur certaines affaires nouvelles en assurances de personne.