Partenariat : AP-HP signe avec un assureur oriental pour attirer les riches patients étrangers

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a signé un accord avec un partenaire d’Axa, Globemed, afin de faire venir des patients étrangers et résorber ses déficits, révèle le Journal du Dimanche.

L’hôpital public, dont le déficit devrait atteindre 73,7M d’euros en 2012 contre 90M en 2011, avant un retour à l’équilibre en 2013, compte sur les étrangers pour renflouer ses caisses.

L’AP-HP met ainsi en place un dispositif destiné à accueillir de riches patients étrangers, à qui les soins seraient facturés à des tarifs plus élevés que ceux de la Sécurité sociale.

Dans cette perspective, l’AP-HP a signé un accord de coopération avec la société d’assurance orientale Globemed, qui est aussi un partenaire d’Axa, selon une information délivrée par le JD.

Société basée au Liban mais présente dans tout le Moyen-Orient, Globemed va devenir un intermédiaire entre la France et les assureurs, privés ou publics, des patients. D’abord initiée au Moyen-Orient, la passerelle pourrait s’étendre à la Chine et à la Russie.

La médecine de pointe française attire déjà les étrangers

Chaque année, 7.500 patients étrangers viennent déjà se faire soigner à l’AP-HP selon le JDD, parmi lesquels 3.500 le fond sur leurs deniers ou en étant remboursés par une assurance. Cet accord permettra donc d’organiser le dispositif.

Le nombre de patients étrangers payant ne devra jamais dépasser les 1% du total de malade a précisé Stéphane Fériaut, directeur de développement de l’AP-HP cité par le JDD. Celui-ci estime que l’accord pourrait rapporter plus de 20M d’euros par an, qui seraient destinés à acheter du matériel.

Les soins délivrés à ces patients seraient également programmés afin de ne pas ralentir l’accès aux patients de l’hexagone, selon ses précisions à l’AFP.

L’accord commercial étant signé depuis plus d’un mois, ne reste plus que le décret d’application afin que l’accord entre en vigueur selon l’AFP.