Paris Re dans le rouge au T3 2008 : perte nette opérationnelle de US $(53,7) millions

    PARIS RE annonce que la Société a généré une perte opérationnelle de 53,7 millions de dollars soit $0,62 par action au troisième trimestre clos le 30 septembre 2008, contre un profit de US $90,0 millions au troisième trimestre 2007. Le résultat net opérationnel sur les neuf premiers mois de l’année 2008 s’établit à US $96,9 millions, soit US $1,10 par action, en baisse de 52,5% par rapport à US $203,8 millions sur les neuf premiers mois de l’année 2007.

    Faits marquants des neuf premiers mois de l’année 2008 :

    ● La Société a généré une rentabilité opérationnelle annualisée sur capitaux propres moyens hors immobilisations incorporelles (“Return On Average Tangible Equity”) (“ROATE”) de 6,2% sur les neuf premiers mois de l’année 2008 contre 13,7% pour la même période de l’exercice précédent.
    ● Les primes émises brutes2 s’élèvent à US $242,0 millions au troisième trimestre 2008 et à US $1 342,0 millions sur les neuf premiers mois de l’année 2008 à comparer respectivement à US $170,4 millions et à US $1 326,8 millions pour les mêmes périodes de l’exercice précédent.
    ● Le ratio combiné s’établit à 135,1% au troisième trimestre 2008 et à 106,7% sur les neuf premiers mois de l’année 2008 à comparer respectivement à 88,8% et à 92,2% pour les mêmes périodes de l’exercice précédent.
    ● Les résultats trimestriels sont impactés négativement à hauteur de US $130 millions en coûts estimés nets de réassurance et de primes de reconstitution, par l’ouragan Ike représentant 15,1 points du ratio combiné sur les neuf premiers mois de l’année 2008. La tempête Emma et l’ouragan Gustav ont un coût estimé de l’ordre de US $21,1 millions nets de réassurance et de primes de reconstitution, représentant 2,4 points de ratio combiné sur les neuf premiers mois.

    Les capitaux propres hors immobilisations incorporelles3 s’élèvent à US $1 934,9 millions au 30 septembre 2008, soit US $22,88 par action – sur base diluée. Retraités de la distribution de capital de US $3,09 par action en juillet 2008, les capitaux propres hors immobilisations incorporelles sont en hausse de 3,5% sur la période du 31 décembre 2007 au 30 septembre 2008.

    ● Le portefeuille d’investissement de la Société a généré un rendement brut annualisé avant impôt de 4,6% sur la base des actifs investis moyens (y compris les disponibilités et placements court terme) sur les neuf premiers mois de l’année 2008. Retraité des US $15,5 millions de plus values réalisées nettes de dépréciations dans le “Funds Withheld Account (FWA)” pendant la période ainsi que des plus values et dépréciations sur actifs détenus directement, le rendement s’élève à 4,3%.
    ● Le portefeuille de la Société a légèrement baissé au cours du trimestre, les moins-values nettes réalisées ayant augmenté de US $24,6 millions au 30 juin 2008 à US $32,3 millions au 30 septembre 20084. La société a été négativement impactée par les turbulences persistantes des marchés financiers qui ont généré une dépréciation respectivement de US $10,8 millions et de US $20,6 millions pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de l’année 2008. La détérioration de la position des moins-values latentes, net d’impôts, représente une baisse de 1,0% des capitaux propres hors immobilisations incorporelles durant le trimestre.
    ● La Société a racheté 2,4 millions d’actions sur les neuf premiers mois de l’année 2008 à un prix unitaire moyen de EUR13,9 (soit un prix unitaire retraité de la distribution de capital de juillet 2008 de EUR12,5) ainsi que 4,6 millions d’actions au prix unitaire de EUR12,1 à FI Equity Partners acquis sous forme de bloc le 29 septembre 2008.

    Hans-Peter Gerhardt, Directeur Général de PARIS RE Holdings Limited, a déclaré :
    “Nous sommes déçus par nos résultats du troisième trimestre qui marquent les premières pertes trimestrielles de l’histoire de la Société. L’ouragan Ike représente une perte significative pour PARIS RE ainsi que pour le marché de la réassurance. Nos résultats ont également été impactés négativement par l’ouragan Gustav, d’autres sinistres importants et par notre activité crédit qui souffre de la dégradation des conditions économiques mondiales. Cependant, notre bilan reste très solide et nous sommes satisfaits de notre stratégie d’investissement prudente qui nous a permis de consolider la valeur de nos capitaux propres hors immobilisations incorporelles par action sur 2008 malgré une sinistralité catastrophe importante et une crise sans précédent des marchés de crédit. Nous sommes d’ores et déjà convaincus que les pertes subies par le marché de la réassurance entraîneront une remontée des taux de primes. PARIS RE est extrêmement bien positionnée pour profiter du durcissement des marchés de la réassurance”.