Outre-mer : Yves Jego demande aux assureurs crédit de maintenir leur mobilisation

    Yves JEGO, Secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer, a reçu jeudi 16 avril, des représentants des entreprises ultramarines et du monde économique, des représentants des principaux réseaux bancaires et des assureurs crédit travaillant Outre-Mer, en présence d’une part de Ramon FERNANDEZ, directeur général de la Direction générale du Trésor et de la Politique économique (DGTPE) et d’autre part de Nicolas JACQUET, médiateur délégué du crédit aux entreprises, pour faire le point sur la situation des prêts bancaires et de l’assurance crédit aux entreprises ultramarines.

    Ramon FERNANDEZ a présenté la situation du financement des économies d’Outre-Mer et a observé que les encours de crédit avaient continué à progresser fin 2008 et que l’on ne constatait pas à ce jour de tarissement du crédit ou de l’assurance crédit. Il a souligné que les récents blocages dans les DOM avaient mis en difficulté un certain nombre d’entreprises, ce qui pouvait influer sur l’analyse du risque par les banques et les assureurs crédit. Il a également rappelé que le Gouvernement avait mis en place des outils de garantie de crédit court terme et un complément public à l’assurance crédit (appelé CAP).

    Nicolas JACQUET a fait le point sur le dispositif de médiation du crédit, géré localement par l’Institut d’Emission des Départements d’Outre-Mer. Au 1er avril 2009, 152 dossiers avaient été déposés dans les quatre DOM, dont 99 ont été acceptés avec un taux de succès de 57%. Yves JEGO a souligné les mérites de ce dispositif de facilitation et incité les entreprises ultramarines à y recourir davantage. Des numéros verts ont été mis en place en lien avec les CCI (Réunion 0800 642 642 – Guadeloupe 0800 111 971 – Martinique 0800 008 112 – Guyane, en cours).

    Les représentants des entreprises ont évoqué des difficultés rencontrées sur le terrain par les entreprises pour financer leur activité à court terme constatant ainsi un durcissement des conditions du crédit. Les représentants des banques ont affirmé leur volonté de travailler avec les entreprises pour améliorer le financement des économies ultramarines en réponse à la crise internationale, doublée localement d’une crise sociale.

    Yves JEGO a souligné que l’attitude des banques et des assureurs crédit serait déterminante pour la reprise de l’activité. Le recours aux dispositifs publics prévus dans le cadre du plan de relance constitue une réponse adaptée à la vulnérabilité financière accrue des entreprises ultramarines en permettant aux établissements financiers de diminuer le risque. Il a invité les établissements financiers présents à y recourir largement afin de fluidifier le financement de l’économie.

    Le Secrétaire d’Etat a demandé aux banques et aux assureurs crédit de maintenir leur mobilisation afin de garantir l’atteinte des objectifs au bénéfice du financement des entreprises ultramarines.