Nouvelles prérogatives pour les opticiens – lunetiers

Le décret n°2016-1381 du 12 octobre 2016 publié en octobre dernier allonge désormais la durée d’adaptation des prescriptions et instaure la possibilité de délivrer un équipement sans ordonnance en cas de perte ou de bris de verres correcteurs et également lorsque l’urgence est constatée.

POSSIBILITÉ PAR L’OPTICIEN D’ADAPTER DES CORRECTIONS OPTIQUES DES PRESCRIPTIONS MÉDICALES DE LENTILLES

L’opticien peut dorénavant adapter dans le cadre d’un renouvellement de délivrance, après réalisation d’un examen de la réfraction et sauf opposition du médecin mentionnée expressément sur l’ordonnance, les corrections optiques des prescriptions médicales de lentilles de contact datant de moins de :

  • un an, pour les patients âgés de moins de 16 ans
  • trois ans, pour les patients âgés de plus 16 ans

VALIDITÉ DES ORDONNANCES ALLONGÉE POUR LES VERRES CORRECTEURS

La validité des ordonnances pour les verres correcteurs passe désormais à 5 ans pour les patients entre 16 et 42 ans. Elle reste toutefois fixée à 3 ans pour les patients de plus de 42 ans et à 1 an pour les moins de 16 ans.

Bon à savoir : ces nouvelles dispositions relatives aux ordonnances de verres ou de lentilles s’appliquent aux ordonnances établies à compter du 17 octobre 2016. Pour les ordonnances de verres correcteurs établies avant cette date, les opticiens-lunetiers peuvent adapter les prescriptions médicales, dans le cadre d’un renouvellement, sous réserve que celles-ci datent de moins de trois ans et qu’elles aient été établies pour un patient âgé de plus de 16 ans.

CAS DE PERTE ET DE BRIS DE VERRES

L’opticien pourra « exceptionnellement délivrer sans ordonnance médicale » une nouvelle paire de lunette « en cas de perte ou de bris des verres correcteurs », lorsque « l’urgence est constatée et en l’absence de solution médicale ».

En savoir plus