Nouvelle étape dans le renforcement du partenariat stratégique Macif – MAIF – Caisse d’Epargne

    0

    Dans le cadre du partenariat stratégique entre le Groupe Caisse d’Epargne (GCE), la Macif et la MAIF, les trois groupes se félicitent de la nouvelle étape franchie à travers :

    – l’entrée de six représentants Macif et MAIF au conseil d’administration de GCE Assurances, filiale d’assurance non-vie du GCE
    – l’agrément accordé par le Comité des Établissements de Crédit et des Entreprises d’Investissement (CECEI) au projet bancaire des mutuelles le 24 septembre dernier

    L’accord de partenariat stratégique signé entre les trois groupes en 2004 avait pour objectif de bâtir un modèle innovant de coopération et de développement dans les domaines de l’assurance, de la banque, de la prévoyance et des services. Il s’est déjà concrétisé sous de nombreux aspects industriels et a passé notamment le cap des échanges capitalistiques, avec l’acquisition par les mutuelles de 40 % (25 % pour la Macif et 15 % pour la MAIF) du capital de GCE Assurances, dirigée par Bruno Goré, en septembre dernier.

    Conformément aux engagements pris, les nouveaux membres du conseil d’administration de GCE Assurances sont issus des instances dirigeantes de la Macif et de la MAIF. Ils rejoignent donc les douze membres qui composaient jusqu’ici le conseil d’administration présidé par Paul Le Bihan.

    Le 24 septembre, le CECEI a agréé Socram, sous la nouvelle dénomination sociale Socram Banque, en qualité de banque, en vue de réaliser, conformément à son objet social, toute opération de banque effectuée avec les sociétaires et les clients des mutuelles. La transformation sera effective après la levée imminente des dernières conditions suspensives de nature administrative.

    Le GCE rentrera au tour de table de Socram avant la fin de l’année. Les mutuelles Macif et MAIF devraient lancer la commercialisation de leur offre bancaire à destination de leurs sociétaires dans le courant du premier semestre 2009, en s’appuyant sur leurs propres réseaux.

    Les partenaires tiennent à préciser que le projet de rapprochement de la Banque Fédérale des Banques Populaires et de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne, organes centraux du Groupe Banque Populaire et du Groupe Caisse d’Epargne, ne remet en cause ni leurs engagements ni leurs ambitions communes sur l’ensemble de leurs champs de coopération au service de leur clientèle respective.