Notation : Les Etats-Unis sous la pression des agences

Les agences Moody’s et Standard & Poor’s ont averti qu’elles pourraient dégrader la note souveraine des États-Unis faute d’accord sur le relèvement du plafond de la dette du pays.

Jeudi, l’agence de notation Standard & Poor’s déclarait par voie de presse que « du fait de la tournure du débat politique sur le relèvement du plafond de la dette, il y a une probabilité d’au moins 50% pour que nous abaissions la note à long terme des États-Unis dans les 90 jours qui viennent ».

Placée sous surveillance, la note souveraine des USA était déjà sous la pression de l’agence Moody’s qui déclarait, 24h avant, vouloir déclasser cette dernière compte tenu d’« une possibilité de plus en plus grande que le plafond légal de la dette ne soit pas relevé en temps voulu, ce qui donnerait lieu à défaut sur les obligations du Trésor ».

Standard & Poor’s, qui ne veut pas d’une entente budgétaire « au rabais », déclare enfin que « si un accord est conclu, mais que nous ne pensons pas qu’il puisse stabiliser la dynamique de la dette américaine, nous (…) allons probablement abaisser la note a long terme AAA, réaffirmer la note à court terme A-1+ et affecter une perspective négative de la note à long terme ».

Avec Agences.