Mouvement : Generali se sépare d’Alberto Minali

INFOGRAPHIE – La décision était attendue. Elle a été confirmée mercredi 25 janvier. Alberto Minali et le conseil d’administration ont trouvé un accord pour mettre un terme au contrat du numéro 2 du groupe d’assurances italien.

« Le conseil d’administration a décidé de mettre un terme au contrat de travail du directeur général et directeur financier, Alberto Minali », déclare le groupe Generali dans un communiqué. Cette annonce intervient sur fond de divergences stratégiques entre Alberto Minali et Philippe Donnet croit savoir la presse italienne. Mais également dans un contexte de rumeurs autour de l’avenir du groupe.

Lundi, Generali avait acquis l’équivalent de 3,01% d’Intesa. Une mesure défensive destinée à se prémunir contre une montée en capitale de la banque italienne. D’après la loi Draghi, dans le scénario où Intesa détiendrait plus de 3% du capital de Generali, ses droits de vote sur la participation excédentaire seraient en effet gelés et la banque devrait s’en séparer d’ici 12 mois. Si elle ne le faisait pas, la totalité des droits de vote seraient gelés, à moins que la banque ne lance une offre publique d’achat sur au moins 60% du capital de Generali. Le lendemain, Intesa confirmait « étudier de possibles synergies avec le groupe Generali ».

Alberto Minali quitte donc Generali. Il est remplacé par Luigi Lubelli au poste de directeur financier. Le reste de ses prérogatives est confié à Philippe Donnet. L’accord prévoit un départ au 31 janvier et le versement de plus de 5,7 millions d’euros bruts à M. Minali.