Mondial Assistance, précurseur dans la prise en charge des malades atteints d’Alzheimer

    0

    Dans le cadre du Plan Alzheimer 2008 – 2012, Mondial Assistance a développé un projet de prise en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, et de leurs proches, et de coordination des professionnels impliqués dans leur suivi sanitaire et médico-social.

    Ce projet développé conjointement avec le Conseil Général du Val d’Oise (95) a été retenu par le Ministère du Travail et le Ministère de la Santé dans le cadre des expérimentations de MAIA (Maison pour l’Autonomie et l’Intégration des malades Alzheimer) du Plan Alzheimer 2008 – 2012.

    “La prise en charge des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer est un problème de santé et de solidarité publique. Les patients, leurs proches, les aidants, les professionnels de santé ainsi que les travailleurs sociaux doivent être identifiés, aidés et soutenus. Leurs actions doivent être coordonnées dans la durée et à toutes les phases de la maladie. Les enseignements que nous en tirerons serviront de base à la généralisation de ces services pour une meilleure prise en charge de cette maladie” a déclaré Didier Lebret, Président de Mondial Assistance France.

    Un projet ambitieux

    Le projet mené par Mondial Assistance vise à prendre en charge pendant deux ans 200 malades d’ores et déjà identifiés. 200 patients supplémentaires devraient être pris en charge lors de la deuxième année du projet.
    Le projet s’appuie sur une expérience déjà réalisée aux Pays Bas. Il consiste à intégrer le plus étroitement possible les patients et leurs proches (familles, aidants,…) et l’ensemble des professionnels amenés à intervenir (médecins, infirmières, psychiatres et psychologues mais aussi, hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, travailleurs sociaux et collectivités locales).

    Cette intégration doit permettre :
    – Un meilleur suivi du patient à toutes les étapes de cette maladie dégénérative
    – Une meilleure coordination des intervenants pour une plus grande efficacité
    – Une amélioration des conditions de vie des patients
    – Un plus grand soutien de la famille, des aidants et des proches

    Le projet qui démarrera dans le courant du premier trimestre 2009 durera deux ans. L’objectif est de définir les conditions de réplication de ce modèle en identifiant les bonnes pratiques, les outils et les méthodes à mettre en ouvre, a précisé le Dr Laurent Goldstein, Directeur Santé et Services à la personne de Mondial Assistance.

    Mondial Assistance acteur majeur de la prise en charge des malades Alzheimer et de la dépendance

    Le vieillissement de la population crée de multiples besoins d’assistance dans la vie quotidienne sur un plan pratique, social ou médical. Mondial Assistance aide les seniors à faire face en cas de perte d’autonomie grâce à des services spécifiques : auxiliaire de vie, garde à domicile, garde de nuit, recherche d’établissement spécialisé, information sociale, accompagnement pour les démarches administratives, bilan de vie, audit de l’habitat, mise en place de plan d’aide, coaching par téléphone pour un meilleur suivi thérapeutique, téléassistance, missionnement d’infirmières…

    Mondial Assistance a par ailleurs développé un programme de prévention du vieillissement cérébral. L’objectif est d’inciter les personnes de plus de 65 ans à faire un Bilan Mémoire avec leur médecin traitant. Il permet d’évaluer le plus tôt possible les troubles cognitifs des patients et les facteurs de risques de démence pouvant évoluer vers la maladie d’Alzheimer. Cette action s’inscrit parfaitement dans les objectifs du Plan Alzheimer 2008 – 2012 qui vise à faire un diagnostic précoce de la maladie afin d’améliorer les conditions de vie des patients et de leur entourage.

    Alzheimer un enjeu de santé publique

    La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées progressent inexorablement avec l’âge : à partir de 85 ans, une femme sur 4 et un homme sur 5 sont touchés. Face à ce triple défi scientifique, médical et social, le Président de la République a lancé le 1er février 2008 le plan Alzheimer 2008 – 2012 doté de moyens spécifiques et d’un financement de 1,6 milliard d’euro sur cinq ans. Centre sur la personne malade et sa famille, il a pour objectif de fournir un effort sans précédent sur la recherche, de favoriser un diagnostic plus précoce et de mieux prendre en charge les malades et leurs aidants.