Mondial Assistance cible les jeunes actifs

    Le monde du travail séduit chaque jour un peu plus des les prestations de services à la personne. Début 2010, Mondial Assistance proposera ainsi à ses clients un nouveau produit d’accompagnement RH à destination des jeunes actifs. La société d’assistance poursuit  et complète une gamme lancée dans les années 90 qui s’est révélée répondre aux attentes des clients.

    « Notre but est d’apporter une réponse rapide et ponctuelle, avec un angle double : donner des informations et répondre à des questions d’une part, et proposer des séances de coaching d’autre part » explique Dominique Moine, directrice Emploi, carrières, retraites chez Mondial Assistance. « Nous avons identifié des besoins à plusieurs niveaux. Nos jeunes candidats, qui utilisaient les prestations pour les étudiants, continuaient de nous appeler dans les années qui suivaient. Il était donc logique de proposer une prestation adaptée. »

    D’après une étude menée dans sept pays européens en 2008, Mondial Assistance affirme que 40% des jeunes français trouvent que la vie professionnelle est le domaine « qui cause le plus de tracas »*. 68% déclarent que leurs proches ne leur sont d’aucun secours face à des problématiques en entreprise.
    Toutes les questions en terme d’emploi sont traitées et le jeune actif peut avoir accès à 3h de coaching. « Le coaching permet d’offrir une prestation pour l’évolution du jeune actif, pour l’aider à gérer le stress ou les émotions pour un jeune qui manage une équipe » confie Dominique Moine.

    La prestation sera « accessible » aux clients des clients de Mondial Assistance. Le produit sera intégré dans des packages de services à la personne pour des clients ciblant les jeunes actifs.
    Car PEPS’ Emploi ne s’adresse pas à tout le monde. Le champ est limité aux actifs en poste dans une entreprise, et même au travailleurs non salariés.
    L’âge sera décidé par le client de Mondial Assistance, qui pourra limiter au moins de 30 ans, par exemple, l’accès à la prestation.

    Mondial, pour ses différentes prestations, dispose d’une vingtaine d’experts, anciens consultants ou spécialistes des ressources humaines, qui ont exercé dans le monde de l’insertion ou du recrutement par exemple.
    La plateforme est donc prête pour faire face à des appels en nombre, puisque les outils et les mécanismes sont déjà connus. « En moyenne, nous accompagnons 2 000 personnes par an, avec une écrasante majorité de – de 30 ans et une autre majorité de personnes de plus de 50 ans. Parmi les candidats, les jeunes représentent plus de 70% des demandes » détaille Dominique Moine.

    Mondial Assistance n’en est pas à un coup d’essai et a déjà fait la preuve de la pertinence de ce type de prestations. « L’idée est née en 1994, avec les forts taux de chômage et les pertes d’emplois. En 1997, nous avons adapté le produit aux plus jeunes. Sont ensuite venus les problèmes d’orientation ou comment trouver un stage » rappelle Dominique Moine.

    La directrice estime également que le produit sera installé si « un ou deux beaux portefeuilles d’établissement bancaires » s’emparent de la prestation et la proposent à leurs clients. Les commerciaux commenceront le démarchage en décembre 2009.
    Pour les jeunes actifs, il faudra attendre le début de l’année 2010 avant de se faire aider pour négocier une hausse de salaire.

    *Etude Mondial Assistance – Ipsos réalisée dans sept pays européens (France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Italie, Pays-Bas) auprès d’un échantillon de 3508 jeunes actifs âgés de 25 à 39 ans (échantillons représentatifs au sein de chaque pays), du 30 janvier au 14 février 2008.