MMA s’estime “solide” mais veut améliorer sa rentabilité

L’assureur mutualiste MMA s’estime “solide” mais veut améliorer sa rentabilité, a indiqué jeudi à l’AFP son directeur général Christian Baudon, après un comité stratégique qui a permis de dégager une plate-forme commune avec le syndicat des agents généraux MMA (Sagamm).

“MMA est solide mais insuffisamment rentable”, a expliqué M. Baudon, mentionnant le ratio combiné du groupe (prestations versées et frais de gestion rapportés aux primes collectées) qui atteignait 103,9% fin 2008.

Dans un communiqué conjoint, publié à l’issue du comité stratégique mardi, MMA et le Sagamm ont indiqué que leur “objectif commun est de revenir le plus rapidement possible à un développement rentable et durable pour MMA et pour chaque agence MMA”.

La Lettre de l’assurance avait évoqué, dans son numéro daté du 5 novembre et publié mardi, une déclaration ferme du président du Sagamm Didier Gardinal lors du précédent comité stratégique du 23 octobre. Selon la lettre spécialisée, M. Gardinal évoquait notamment une dynamique commerciale qui “n’existe plus” et une “confiance (…) fortement écornée” au sein de MMA. “On a tous les ans un comité stratégique à l’automne durant lequel on discute de la politique tarifaire de l’année à venir”, a précisé M. Baudon.

“De façon assez naturelle, le syndicat a fait monter la pression il y a une quinzaine de jours avec une motion qui comprenait un certain nombre de points”, a-t-il ajouté, indiquant que le comité stratégique de mardi avait permis de rapprocher les points de vue et d’aboutir à une déclaration commune.

La déclaration fait notamment état de la “volonté de MMA de travailler ensemble avec la Sagamm et de maintenir des relations constructives avec la Sagamm, son président et ses instances”.

M. Baudon a indiqué qu’au terme de ce comité, il est acquis que 98% des entreprises assurées chez MMA auront un tarif stable en 2010, notamment pour répondre aux difficultés que rencontrent beaucoup d’entre elles du fait de la crise économique.

Pour les particuliers, MMA compte beaucoup sur une nouvelle offre en automobile, qui sera lancée début janvier. Quant aux contrats existants, ils devraient connaître une hausse “aux alentours de 1 à 1,5%”.

En habitation, la progression sera “plus significative, dans la tendance du marché, soit aux alentours de 5%”.

Paris, 5 nov 2009 (AFP)