MMA se lance dans le « forfait ajustable »… pour la voiture

MMA a annoncé aujourd’hui la mise en vente d’un produit auto appuyé sur le principe de l’assurance au kilomètre, avec un système de « forfait ajustable ». Avec six forfaits kilométriques différents, allant de 5 000 km par an à « illimité », l’assureur veut permettre à ses clients de payer « juste comme vous roulez ».

MMA, présente un nouveau produit d’assurance au kilomètre, par forfaits ajustables. L’assureur du Mans avait déjà une gamme de forfait « au kilomètre » et relance ainsi cette branche de sa gamme d’assurance auto.

Comme dans la téléphonie mobile, l’assurance se met donc au niveau des doléances des clients. « Vous roulez 13 000 kilomètres par an ? Prenez un forfait 15 000 km ! Vous n’en avez parcouru que 10 000 cette année ? On vous remboursera 5 000 kilomètres ou vous les reportez sur l’année suivante ! »

Le forfait est ajustable avec report de kilomètres. En cas de dépassement, le client appel MMA pour passer au forfait supérieur et le tour est joué. D’autant que c’est la prime de l’année suivante qui tiendra compte de ce « dépassement de forfait ».
MMA veut également alléger le processus et marche à la confiance. Pas de boîtier, pas de contrôle chez un garagiste, l’assuré informe lui-même MMA de sa consommation.

Avant de lancer son produit, déjà en vente chez les agents et qui sera disponible sur mma.fr le 10 décembre, l’assureur a bien étudié son marché.
« Selon une étude de l’institut LH2 menée pour MMA, plus de 7 assurés sur 10 sont intéressés par ce nouveau concept de forfaits auto « ajustables ». Ce mode de tarification est perçu comme équitable par 79% des personnes interrogées, juste (78%) et innovant (73%), incitatif à la maîtrise de sa consommation automobile pour 69%. Le « forfait ajustable » est simple à appréhender pour 2/3 des personnes interrogées » détaille ainsi le communiqué de presse.

Restent quelques questions : l’offre s’adapte-t-elle aux formules déjà packagées ou chaque forfait est un package avec son lot de garanties spécifiques ? A qui s’adresse cette offre (jeunes conducteurs, nouveaux clients, flottes d’entreprise…) ? Les tarifs seront-ils les mêmes que pour les formules habituelles, ou verra-t-on une différenciation comme celle pratiquée pour l’offre santé « double-effet » ? Celle-ci rembourse en effet une partie de la cotisation non utilisée en fin d’année, mais est 15% plus chère que la même complémentaire santé sans l’offre double effet.