Mise en situation : Comment présenter les garanties des dommages matériels en assurance auto

Tout véhicule terrestre à moteur doit au minimum être assuré pour les dommages corporels et matériels causés aux tiers. Cette assurance obligatoire est appelée assurance « au tiers ».

Les assurances « tous risques » comportent des garanties plus étendues et couvrent notamment les dommages matériels subis par le véhicule assuré, quel que soit le responsable des dommages.

La question de l’indemnisation des dommages matériels subis se pose tout particulièrement quand l’assuré est lui-même responsable de l’accident (choc avec un obstacle par exemple) ou que le responsable n’est pas identifié (vandalisme par exemple).

PRESENTATION SYNTHETIQUE

– Au tiers : ne couvre pas ses propres dommages matériels,
– Dommages collision : couvre les dommages matériels liés à une collision avec un piéton, un véhicule ou un animal, à partir du moment où le propriétaire est identifié,
– Dommages tous accidents : couvre tous les dommages matériels, quelle que soit la responsabilité du conducteur.

Hormis une formule « au tiers » avec seulement le minimum obligatoire, les autres formules prévoient des garanties en cas d’incendie, de bris de glace, d’événements climatiques, de vol, cat. nat., attentat, …

VALEUR D’INDEMNISATION

C’est un critère important, à vérifier dans les clauses du contrat : une valeur d’achat, de remplacement ou vénale (économique) ne correspond pas au même montant d’indemnisation.

ARGUMENTS POUR UNE FORMULE TOUS RISQUES

Un véhicule neuf, ou avec une valeur financière importante, ou même un usage d’importance capitale (seul moyen pour aller travailler par exemple), mérite une formule « Tous risques », qui vous indemnisera de la perte financière éventuelle, liée à la survenance d’un sinistre.

Avec Kaléa Formation