Mediator / Loi : L’indemnisation de la part des assureurs ne sera pas limitée par un plafond

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a indiqué lundi sur France Inter qu’il n’y avait pas de plafond global fixé pour l’indemnisation des victimes du Mediator.

Xavier Bertrand a confirmé que l’indemnisation des victimes du Mediator ne sera pas limitée par la loi de finances rectificatives. Cette disposition, qui prévoyait de borner l’offre d’indemnisation de la part des assureurs au plafond de garantie prévue par le contrat, a en effet été retirée de l’article 22 du texte régissant le fonds d’indemnisation des victimes du médicament.

Interrogé au micro de France Inter sur le montant des indemnités, le ministre a répondu : « Une chose est certaine c’est qu’il n’y a pas de limite qui aura été fixée avec un plafond global ». Il a expliqué que la somme totale déboursée pour dédommager les victimes dépendrait du nombre des victimes et du degré de prise en charge.

Soit une indemnisation au cas par cas : « le seul calendrier qui compte c’est l’intérêt de la victime », a précisé le ministre, qui a également déclaré attendre « un geste de Servier » pour montrer que la fabricant du Mediator assumerait sa responsabilité. « Les indemnités seront versées en temps et en heure, le plus rapidement possible », a-t-il ajouté.