Marché / Soins : L’objectif de dépenses d’assurance maladie respecté “pour la 1ère fois de la décennie”

L’objectif de dépenses d’assurance maladie, fixé chaque année dans le budget de la Sécurité sociale, a été respecté “pour la première fois de la décennie” en 2010, a souligné jeudi la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), confirmant des données publiées récemment.

En 2010, les dépenses de ville, c’est-à-dire hors hôpitaux, ont atteint 60,5 milliards d’euros pour le régime général (salariés du privé), soit une augmentation de +2,8% par rapport à 2009.

C’est “l’un des taux les plus bas depuis 2000”, a indiqué l’assurance maladie dans un document transmis à la presse.  C’est aussi exactement l’objectif (appelé Ondam, Objectif national de dépenses d’assurance maladie) qu’avaient fixé les pouvoirs publics dans le budget de la Sécurité sociale. Si l’on inclut les dépenses hospitalières, l’Ondam fixé globalement à +3% a aussi été respecté. Un dépassement de 400 millions d’euros observé en 2010 sur ce versant hospitalier a été “intégralement couvert par des gels de crédits non consommés”, a récemment expliqué le ministre de la Santé Xavier Bertrand.

“L’année 2010 se caractérise pour la première fois de la décennie par le respect des objectifs de l’Ondam, à la fois pour les dépenses globales d’assurance maladie et pour l’enveloppe soins de ville”, s’est félicitée la Cnam.

Pour les soins de ville, elle a attribué ce résultat à la “modération” des dépenses dans certains domaines comme les honoraires médicaux et de dentistes (stables en 2010) et des remboursements de médicaments (premier poste de dépenses de ville, à 18 milliards d’euros).

D’autres postes de dépenses ont quant à eux poursuivi leur forte progression, comme les soins infirmiers (plus de 8% en 2010).

Le respect de l’Ondam en 2010 n’a pas empêché la branche maladie du régime général d’enregistrer un déficit de plus de 11 milliards d’euros.

Paris, 10 mars 2011 (AFP)