Marché auto : les ventes de voitures neuves en hausse de 7% en août par rapport à 2008

La prime à la casse et le bonus écologique ont continué de soutenir le marché automobile en août avec une hausse de 7% des ventes de voitures neuves par rapport au même mois de 2008, selon les chiffres publiés mardi par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

Les immatriculations de voitures particulières neuves ont atteint 110.607 unités en août, traditionnellement un petit mois, et progressent pour le quatrième mois consécutif. Depuis le début de l’année, la hausse est de 1,1% (+1,7% corrigé des jours ouvrables). A nombre de jours ouvrables comparable, la hausse d’août est de 1,9% par rapport à août 2008.

“Les gammes économiques inférieures continuent de bien fonctionner” en réponse aux incitations de la prime à la casse et du bonus écologique, note François Roudier, porte-parole du CCFA. Sur les six premiers mois de l’année, environ la moitié des voitures neuves vendues ont bénéficié d’un bonus de 700 euros (émissions de moins de 120 g de CO2/km), selon les études du CCFA.

La hausse du mois d’août a profité aux constructeurs français avec une progression de 17,3% pour PSA Peugeot Citroën et 11,1% pour le groupe Renault. Globalement, les marques françaises sont en hausse de 11,5% tandis que les marques étrangères ne progressent que de 3%.

“Les véhicules français partent bien”, confirme le porte-parole du CCFA qui note une conjonction de trois facteurs: la prime à la casse, le bonus et “des voitures qui intéressent” les clients.
Au sein du groupe PSA, Peugeot a augmenté de 15,8% en août et Citroën de 19,1%. Dans le groupe Renault, c’est la filiale roumaine Dacia qui se distingue (+62,1%) tandis que la marque Renault est en hausse de 3,7%.

Parmi les constructeurs étrangers, les groupes Ford (+28,5%), GM Europe (+27,5%) et le japonais Nissan (+31,3%) sont en tête des hausses, tandis les groupes Mercedes (-29,7%), Fiat (-18,5%) et Volkswagen (-8,7%) baissent.
En revanche, le marché des véhicules utilitaires légers, très lié à l’activité, reste déprimé, malgré la prime à la casse. La baisse a été de 24,9% en août et atteint 23,5% sur les huit premiers mois de l’année.

“Cela reflète vraiment des problèmes d’activité économique qui nous font rester très prudents. On attend de voir comment vont évoluer les prochains mois”, déclare encore François Roudier. Septembre et surtout octobre sont habituellement des “gros mois” pour les immatriculations.

AFP