L’union Macif – Maif – Matmut se concrétise

Alors qu’une conférence de presse lancera officiellement la Société groupe d’assurance mutuelle (Sgam) réunissant la Macif, la Maif et la Matmut le 9 décembre au matin, une assemblée constitutive a lieu le 8 décembre au soir.

Annoncée depuis le mois de mars et des fuites dans la presse, le projet prend forme selon le calendrier prévu. En effet, depuis quelques mois, chacun leur tour, Gérard Andreck (Macif), Roger Bellot (Maif) et Daniel Havis (Matmut) ont tour à tour livré des informations avec parcimonie et surtout donné rendez-vous à cette fin d’année 2009.

Peu à peu, un profil de la Sgam s’est dévoilé, surtout marqué par ce que la nouvelle entité ne devrait pas gérer. Pas de gestion de sinistre commune,  union “à minima”, conservation par chacun de son identité propre, de sa marque et de ses sociétaires, réflexion sur des thèmes moins « connu » par ces acteurs, étaient fréquemment rappelés.

En septembre dernier, le projet était présenté aux instances représentatives du personnel
et certains éléments ressortaient dans la presse. On apprenait ainsi qu’un conseil d’administration serait créé, dans lequel chaque mutuelle d’assurances disposeraient de 5 sièges. Un directeur général en prendrait la tête, dans une rotation de présidence sur deux ans.

A ce titre, le quotidien économique la Tribune annonçait dans son édition de lundi que Roger Belot, actuel président directeur général de la Maif serait ce premier directeur général, ou président, de la nouvelle entité. Gérard Andreck et Daniel Havis seraient ses vice-présidents.

La conférence de presse aura au moins l’intérêt de confirmer ces informations et de lever encore un peu plus le voile sur les activités placées dans le giron de la Sgam. Depuis septembre, il apparaît de plus en plus certains que les activités vie, la réassurance et les achats pourraient en faire partie.

Les trois assureurs mutualistes représentent à eux seuls un chiffre d’affaires de 9,2Mds d’euros et 10,3 millions de sociétaires. De quoi peser sur le plan national, face à d’autres géants de l’assurance.