LMDE : La MGEN pose ses conditions

Quelques jours après le point de l’administratrice provisoire sur la situation de la LMDE, les négociations avec le groupe MGEN sur un partenariat avec la mutuelle étudiante se poursuivent. La MGEN est prête à revenir dans la partie mais pas à faire un chèque en blanc.

La MGEN est prête à revenir dans la partie mais pose ses conditions dans une analyse livrée à l’administratrice provisoire lundi 8 décembre. Tout d’abord, elle ne renflouera pas la dette de 35M d’euros qui pèse sur la LMDE. Elle reste également vigilante sur l’équilibre économique structurel lié très largement aux niveaux de remises de gestion accordées par la CPAM. Elle serait prête à investir dans un projet durable, mais pas à perte.

Les pistes étudiées seraient celles d’une diversification des activités de la LMDE sur d’autres segments que ceux de la santé. L’habitation, l’automobile ou encore la prévoyance sont des voies possibles, évoquées par l’administratrice provisoire le 4 décembre dernier.

Historiquement, la MGEN et la LMDE sont liées depuis la création de cette dernière en 2000. Un contexte qui fait de la MGEN un partenaire de négociation privilégié, pour le moment, avec l’administratrice provisoire de la Mutuelle étudiante. Anne-Marie Cozien avait alerté sur la situation d’urgence à laquelle la LMDE faisait face depuis la rupture de la convention de substitution par la MGEN en octobre dernier.

Au regard de la situation d’urgence, Anne-Marie Cozien devrait rapidement revenir vers la MGEN pour lui proposer la stratégie de pérennisation de la LMDE.