Livret A : La rémunération reste à 2,25%

La Banque de France a annoncé que le taux de rémunération du livret A resterait stable au 1er août. En 2013 devrait également paraître un décret destiné à éviter les doublons. 

Alors que les chiffres de l’inflation en juin montrent une stabilité des prix, la banque de France a annoncé jeudi que le taux de rémunération du livret A restera de 2,25% à compter du 1er août. En un an, l’inflation affiche une hausse de 1,9%.

« Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a estimé qu’il n’y avait pas lieu d’invoquer des circonstances exceptionnelles. Dès lors, en application des règles de calcul du taux de rémunération du livret, celui-ci doit être maintenu à 2,25% », déclare la Banque de France dans un communiqué.

Selon l’AFP, les taux des prêts entre banques étant à leurs plus bas niveaux historiques, l’utilisation du seul chiffre de l’inflation majoré d’un quart de point, comme le prévoit l’arrêté, donne 2,15%. Le texte prévoit d’arrondir au quart de point le plus proche, ce qui amène à 2,25%, soit le taux actuel.

Lutter contre la mutlidétention

Par ailleurs, un projet de décret examiné hier par le Conseil d’Etat  en vue de lutter contre la multidétention. S’il est interdit de posséder plusieurs livret A, les banques n’avaient jusqu’ici pas les moyens de vérifier auprès des autres banques. Ce texte prévoit  qu’en 2013 chaque banque interroge l’administration fiscale.

Par ailleurs, le plafond du livret pourrait passer de 15.300 à 20.000 à la rentrée. Son doublement, promesse de campagne de Françoi Hollande, n’est pas encore prévu.

Le nouveau plafond du livret A ferait perdre 20 Mds d’euros à l’assurance-vie

La réforme du Livret A « mise en place au rythme des besoins » affirme M. Moscovici