Liberty France lance l’assurance « Kidnap and ransom »

    Liberty France, filiale de Liberty Mutual propose un nouveau type de contrat contre les risques d’enlèvements, de détournements et d’extorsion. Sa cible : les grands groupes et autres entreprises.

    C’est pour faire face aux menaces recrudescentes d’enlèvements, extorsions de fonds et autres détournements que Liberty France, filiale de l’assureur américain Liberty mutual, lance son contrat « Kidnap and ransom ». « En France, peu d’assureurs proposent ce type de couverture. En la matière, le leader aujourd’hui est East Coast. On peut également citer Chartis (ex AIG), Chubb et dans une moindre mesure Axa », souligne Emmanuel Sylvestre, le directeur adjoint de Liberty France.

    Ce contrat s’adresse principalement aux sociétés. Selon les ONG, il y aurait dans le monde, entre 20000 et 30000 enlèvements par an. Dans certaines zones particulièrement à risque, le personnel des entreprises peut être la proie de terroristes et autres mafias.

    « En termes d’objectifs commerciaux, nous comptons réaliser quelques centaines de contrats dans les deux ans auprès d’une clientèle de taille moyenne ». Quelles entreprises seraient susceptibles d’être intéressées par la couverture « kidnap and ransom » ? Aucun nom ne sera divulgué. Pour ce type de contrat, confidentialité oblige…